Observatoire du Patrimoine Religieux

Eglise Notre-Dame

Cazalrenoux ( Aude )
Confession Catholique

photo-edifice photo-edifice photo-edifice

photos : Michel PLATEAUX via clochers.org

1. IDENTIFICATION

Eglise paroissiale

Propriétaire

Nom : mairie de Cazalrenoux

Adresse : 2, rue de la Fontaine-Vieille

Site Web : http://www.cazalrenoux.com/

Affectataire

Nom : Diocèse de l'Aude

Adresse : 89 Rue Jean Bringer

Site Web : http://www.aude.catholique.fr/

Protection (ISMH, MH..)

Immeuble classé MH
Date : 27/04/1948

2. ARCHITECTURE ET ART

Description architecturale

L'édifice est à une nef voûtée en berceau sur doubleaux, avec abside semi-circulaire voûtée en cul de four. Les murs sont butés, au sud, par quatre contreforts sans liaison avec le mur et, à l'est, par un puissant contrefort axial. Le portail s'ouvre au sud de la dernière travée. Les montants sont couronnés par une imposte sculptée qui se retourne en frise sur le mur extérieur. Le mur occidental est surmonté d'un petit clocher-mur à trois baies, en deux étages.

Epoque et styles

XIIème
XVIIème
Roman
XIXème
XIIIème

Principales étapes de construction

L'église ressortissait du diocèse de Toulouse puis, à partir de 1295, de celui de Pamiers et enfin, en 1317, de Mirepoix. L'édifice est à une nef voûtée en berceau sur doubleaux, avec abside semi-circulaire voûtée en cul de four. Les murs sont butés, au sud, par quatre contreforts sans liaison avec le mur et, à l'est, par un puissant contrefort axial. L'utilité de ces renforts résulte, d'une part, de la pente du terrain du nord au sud, d'autre part de la surélévation de l'édifice dans un but défensif. L'église était en effet adossée aux remparts par l'ouest. En même temps que les murs de l'abside étaient haussés au-dessus des voûtes de quatre mètres environ, l'abside fut raccordée à la nef, extérieurement, par des murs obliques. L'étage fortifié au-dessus des voûtes était largement aéré par des embrasures à mousquets, sans doute aménagées postérieurement à la fortification de l'église. Entre le mur du fond et le second arc doubleau se développe un décor sculpté en frise, utilisant damiers, rinceaux et boucles. Le portail s'ouvre au sud de la dernière travée. Les montants sont couronnés par une imposte sculptée qui se retourne en frise sur le mur extérieur. Le mur occidental est surmonté d'un petit clocher-mur à trois baies, en deux étages. L'abside et la première travée de la nef peuvent être considérées comme les parties les plus anciennes. Les deux autres travées ainsi que le portail pourraient dater du 12e siècle. La surélévation générale de l'édifice ne doit pas être postérieure au 13e ou au 14e siècle, sauf pour les embrasures. Les contreforts extérieurs ont probablement été nécessités par cette surcharge sur une assiette insuffisante. Ils existaient en 1731. Enfin, le clocheton a été bâti ou reconstruit au 17e siècle au plus tôt. Les chapelles nord et les sacristies sud dont des additions du 19e siècle.

Etat de conservation

Une souscription  est lancée par la mairie et la fondation du patrimoine en avril 2016 pour réaliser les travaux nécessaires à la stabilité de l'édifice
Gros travaux nécessaires

3. VIE RELIGIEUSE ET CULTURELLE

Affectation / Usage

Oui

Manifestations culturelles et religieuses

Horaires d'ouverture

compléter la fiche