Observatoire du Patrimoine Religieux

Chapelle de la résidence Catherine Labouré - ancienne maison des Filles de la Charité

Paris XII Arrdt ( Paris )

Nombre d'habitants : 144402
Confession Catholique

77 rue de Reuilly

photo-edifice

photos : (c) Laurence DORE via clochers.org

1. IDENTIFICATION

Chapelle

Propriétaire

Nom : Congrégation des Petites soeurs des Pauvres

Protection (ISMH, MH..)

2. ARCHITECTURE ET ART

Description architecturale

Ancienne chapelle : Chapelle isolée, Plan allongé. Nef unique .
Le clocher est placé sur le faîte de la toiture à double pente.
Elévation d'un seul niveau, les murs sont percés de petites baies cintrées. Faisant partie de la maison de retraite Catherine-Labouré, la chapelle "est une construction moderne, sans aucun effet, qui se dresse sur le côté de la cour principale. Le coeur de la sainte y est encore conservé [...]. L'intérieur ne présente pas de décoration particulière." cf. Dictionnaire des églises de Paris

Epoque et styles

XXème

Histoire et dates importantes

"Catherine Labouré, qui fut religieuse dans la maison des filles de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul de 1830 à 1876 (une plaque sur la porte d'entrée de la maison, répétée dans le vestibule de la chapelle, le rappelle), a été canonisée en 1947 ; son nom a été donné à la maison à laquelle elle dévoua son existence." cf. Dictionnaire des églises de Paris

Etat de conservation

L'ensemble des bâtiments (chapelle et corps de logis dévolus à la maison de retraite) ont été détruits début 2015, pour être reconstruits d'ici fin 2017.
Entretien nécessaire

3. VIE RELIGIEUSE ET CULTURELLE

Affectation / Usage

Culte

Manifestations culturelles et religieuses

Travaux de reconstruction en cours (2016)

Horaires d'ouverture

compléter la fiche