Observatoire du Patrimoine Religieux

Chapelle de la Fondation Eugène-Napoléon

Paris XII Arrdt ( Paris )

Nombre d'habitants : 144 402
Confession Catholique

254 rue du Faubourg Saint-Antoine

1. IDENTIFICATION

Chapelle

Propriétaire

Nom : Ville de Paris

Adresse : Place de l'Hôtel de Ville

Protection (ISMH, MH..)

Immeuble inscrit MH
Date : 03/02/1997

2. ARCHITECTURE ET ART

Description architecturale

La chapelle constitue l'axe de la composition d'ensemble des bâtiments de la Fondation.
Elle est construite selon un plan allongé, composé d'une nef unique sans transept terminé par une abside semi-circulaire.
La façade est à deux niveaux, cinq  travées : au 1° niveau, trois au 2° niveau avec niches à statues. Le clocher surmonte l'ensemble au milieu.
L'intérieur est couvert d'une charpente apparente et une fresque décore le cul-de-four de l'abside.

"L'architecture et la conception d'ensemble de l'édifice sont l'oeuvre de Jacques-Ignace Hittorff, architecte originaire de Cologne qui fit l'essentiel de sa carrière à Paris sous la monarchie de Juillet et le Second Empire. Sur une parcelle en losange située entre le boulevard Diderot, la rue du Faubourg-Saint-Antoine et la rue de Picpus, il organisa les bâtiments selon un plan hexagonal avec une galerie médiane séparant deux cours. Fonctionnalité et simplicité rappellent ici l'architecture hospitalière contemporaine. Située au coeur de l'institution, au centre de la galerie médiane, la chapelle présente sur la première cour une façade en pierre de taille à deux étages rythmés de pilastres doriques et surmontés d'un clocher en forme d'édicule. Au second niveau, trois sculptures de Charles-François Nanteuil-Leboeuf, dit Nanteuil, ornent des niches : au centre, La Charité est entourée de L'Espérance et de La Foi. Dégageant leurs façades à l'arrière sur l'autre cour, la nef et le choeur forment un plan parfaitement rectangulaire et son entourés d'un portique de colonnes doriques. L'intérieur se réfère aux modèles antiques par son ordonnance générale et son décor architectural en relief polychrome. Le volume, simple et unique, est couvert d'une charpente apparente et décorée dont les poutres peintes de couleur bois séparent des compartiments à fond bleu ornés de motifs floraux colorés et de croix, chiffres et couronnes dorés. L'élévation comprend deux niveaux surmontés chacun d'une frise de guirlandes avec, au registre inférieur, un décor d'appareil en bas-relief et, au registre supérieur, une série de baies cintrées séparées de pilastres ioniques. Au-dessus de l'arc de l'abside, ce décor s'enrichit d'un fronton triangulaire et d'un long cartouche à inscription. De part et d'autre, au registre supérieur, les statues de Saint Napoléon et de saint Eugène ornent des niches. L'élévation du fond du sanctuaire prend ainsi la forme d'un arc triomphal mettant l'accent, au centre, sur la représentation de l'acte fondateur de l'institution. La peinture de l'hémicycle, exécutée par Félix-Joseph Barrias, montre en effet l'impératrice, vêtue de sa robe de mariée et entourée de pensionnaires et de religieuses, présentant son collier et invoquant la protection de la Vierge, de sainte Catherine et de saint Vincent de Paul. Le reste du décor est constitué d'un bel ensemble de boiseries faisant le tour de la chapelle et comprenant notamment un chemin de croix dont les reliefs sont l'oeuvre du sculpteur Eugène-Louis Lequesne. Cette chapelle présente aujourd'hui l'avantage d'avoir conservé presque intact son décor original, simple et homogène, conçu par Hittorff." cf. Dictionnaire des églises de Paris, ed. Hervas

Epoque et styles

XIXème
Néo-classique

Principales étapes de construction

Les bâtiments de la fondation ainsi que la chapelle ont été construits entre 1853 et 1857.

Histoire et dates importantes

Inauguration en 1856.

"La création de cet établissement, destiné à l'éducation de jeunes filles pauvres, fut décidée par l'impératrice Eugénie. Celle-ci souhaita en effet consacrer à la fondation d'une oeuvre pieuse le crédit de 600 000 F voté par la ville de Paris à l'occasion de son mariage avec l'empereur et primitivement destiné à l'acquisition d'une parure de diamants. Quelquefois appelée, de ce fait, la "Maison du collier", l'institution reçut son nom définitif en 1856, à l'occasion de la naissance du prince Eugène. Les soeurs de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul furent chargées par l'impératrice de l'organisation de l'établissement." cf. Dictionnaire des églises de Paris, ed. Hervas.

Eléments remarquables

Peinture murale ou mosaïque

Etat de conservation

Entretien nécessaire

Bibliographie

Coll. Dictionnaire des églises de Paris, Hervas éd. 2000

@ Base Mérimée réf. PA75120001

http://www.paris.catholique.fr/658-Chapelle-de-la-Fondation.html

3. VIE RELIGIEUSE ET CULTURELLE

Affectation / Usage

Oui
Heures de culte : non renseignée.

Manifestations culturelles et religieuses

Visite guidée possible. Site

Horaires d'ouverture

Téléphone : 01 40 09 53 11
Modalités pratiques : Email : contact@fondation-eugenenapoleon.org

compléter la fiche