Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Le chantier Laennec au coeur de la polémique

Les travaux de l'ancien hôpital Laennec (VIIe) ne sont pas du goût de tous...

Pour comprendre les tenants et aboutissants de cette affaire, il nous faut revenir en 2002, époque où l’APHP vend l’ancien hôpital au promoteur immobilier Cogedim associé alors à AGF, (devenu Allianz). Depuis, cette dernière société en est devenue propriétaire, confiant la maîtrise d’ouvrage à la Cogedim.

La disparition du complexe hospitalier au profit de logements des plus modernes est une chose, le sort de la chapelle Laennec qui devait, selon le projet présenté par la Cogedim, n’être que restaurée, en est une autre. En effet, Allianz prévoit à présent d’en faire un lieu privé... un lieu qui pourrait faire office de salle polyvalente.

                             

L'intérieur de la chapelle avant et aujourd'hui

La chapelle est pourtant classée au titre de Monument Historique et n’a jamais été désacralisée, elle ne devrait donc pas pouvoir être altérée. Depuis la vente, de nombreuses dégradations sont signalées : outre la disparition d'un tableau classé Monument Historique et la destruction d'une bonne partie du mobilier classé, on note la destruction "par erreur" de la sacristie - pourtant classée - au grand étonnnement du Maire du VIIe arrondissement, Madame Dati, qui fait part par écrit de sa "stupéfaction" au promoteur, sans oublier la construction d'immeubles modernes à quelques mètres de la chapelle qui impacte significativement l'allure de cet édifice majeur de Paris.

Un article du Figaro dans lequel l'OPR prend part au débat

chapelle_700.jpg

 La cour d'honneur avant les travaux, et "l'aile de style XVIIème" en cours de construction sur la rue à droite de la chapelle, en lieu et place du batiment de brique