Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Veille et informations Veille et informations
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Chapelle templière de Libdeau

 

Historique

Datant de la seconde moitié du XIIe siècle, la chapelle templière de la Vierge et de Saint-Jean-Baptiste de Libdeau, est l'unique vestige de l'ancienne commanderie templière qui occupait le lieu. Son nom vient du latin liberum donum (don sans restriction).

A la dissolution de l'ordre templier en 1312, au concile de Vienne, le domaine devient la propriété de l'ordre des hospitaliers de Saint-Jean, qui confie son exploitation à des amodiateurs.

A compter du XVIe siècle, la famille Chauxcouillon devient titulaire de cette charge et ses descendants la conservent jusqu'à la Révolution Française. Elle en fait finalement l'acquisition en 1794 et en conserve la propriété jusqu'à la cession au Comité pour l'Etude et la Restauration de la Chapelle Templière de Libdeau (CERCTL) en 2012.

Cet édifice est d'un intérêt primordial pour le patrimoine lorrain. Il est en effet l'unique témoin de l'architecture templière ayant conservé ses voûtes en croisée d'ogives en Lorraine.

Son style remonte au premier âge du gothique lorrain puisqu'il rassemble à la fois des éléments de style roman et de style gothique.

La chapelle est inscrite à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis le 6 février 1995.
 

Problématique

A l’occasion de l’acquisition de la chapelle par le CERCTL, une convention pour l'ouverture d'une souscription publique avec la Fondation du Patrimoine sera signée.

Gravement endommagée par un manque d'entretien depuis plus de 60 ans et par les assauts des éléments climatiques, la chapelle risque aujourd'hui de disparaître si des travaux urgents de sauvegarde ne sont pas entrepris rapidement. L'association a saisi de nombreuses institutions tant publiques que privées afin de les alerter sur le danger imminent que court la chapelle et pour solliciter de leur part l'attribution de crédits exceptionnels : le Ministère de la culture, la Ville de Toul, le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle, le Conseil Régional de Lorraine, le Parc Naturel Régional de Lorraine ainsi que la Fondation du Crédit Agricole pour le Patrimoine, l' Association pour la Sauvegarde de l'Art Français, …

Actuellement l’association dispose de 70 000 euros sur les 105 000 nécessaires pour commencer les travaux !

 

Détail des opérations prévues:

  1. Aménagement des abords de la chapelle pour l'installation d'un échafaudage côtés sud et nord à hauteur du faît de la toiture et sur la moitié de la longueur de l'édifice.
  2. Purge de l'édifice des éléments dangereux menaçant de chute à l'aide d'une nacelle.
  3. Installation d'un échafaudage dont les éléments placés côtés sud et nord seront reliés entre eux par une structure passant au-dessus de la toiture et qui permettra d'évacuer les décombres de la toiture et d'étayer le mur pignon.
  4. Reprise provisoire de la corniche en béton pour recevoir la pose de la toiture provisoire.
  5. Pose d'une toiture provisoire légère composée de fermettes et de bacs acier. Cette toiture aura la même inclinaison que l'actuelle, cela pour protéger le pignon.
  6. Récupération et stockage de tous les éléments déposés en attente de leur remontage.

 

Voir l'album photo