Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Veille et informations Veille et informations
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Côtes-d'Armor : des chapelles en danger !

De plus en plus de chapelles en Côtes-d'Armor sont victimes de dégradations liées aux intempéries ou à des personnes mal intentionnées. Ce patrimoine, merveilleux héritage des siècles passés, meurt dans l'indifférence générale.

Chapelle Saint-Yves & Saint-Mathurin des Marais

  • Historique

La chapelle Saint-Mathurin & Saint-Yves des Marais, qui est située dans le parc du château des Marais d’Hillion, fut érigée au XVIIe siècle et semble en remplacer une plus ancienne construite par Guillaume de Tournemine et dédiée à Saint-Yves. Cette chapelle fût remaniée au XIXe et XXe siècles.

  • Problématique

La chapelle, construite en granit sur un plan rectangulaire simple, est en très mauvais état : chevet à pans coupés, porte chanfreinée à arc en anse de panier surmonté d'un arc en accolade, élévation sud également percée d'une porte chanfreinée à arc en anse de panier, clocheton médian, couverture en très mauvais état.

Chapelle du parc Charner de Pléneuf Val André

  • Historique

En 1853, l'amiral Victor Charner, né à Saint-Brieuc en 1797, chef d'état-major de la Marine, achète au Val-André un vaste terrain. En 1857, alors qu'il préside la commission des travaux de la marine, il y fait construire une maison bourgeoise où il réside fort peu, du fait de sa participation aux campagnes de Chine (1860) et de Cochinchine (1861). En 1864, il est élevé à la dignité d'amiral de France. En 1865 il fait construire la chapelle dans le parc de sa demeure. Il meurt à Paris en 1869. Par la suite on prend l'habitude, au Val-André, d'appeler sa maison l'Amirauté ou le château Charner.

  • Probématique

Le clocheton de la chapelle est tombé par terre et doit être restauré dans les meilleurs délais.

 

Lanvellec, chapelle Saint-Loup

  • Historique

La Chapelle Saint-Loup, petit édifice rectangulaire bâti au XVIe siècle et reconstruit en 1720, est située dans l’enceinte du manoir de la Boulaye en Plounérin. En 1940, l’inventaire du mobilier faisait mention de statues de la Sainte Vierge et de Saint Loup dans des niches Renaissance.

  • Problématique

La charpente s’est effondrée.

Chapelle de la fonderie de Lanfains

  • Historique

Le 6 août 1828, César René de Choiseul est autorisé à édifier un haut fourneau pour le traitement du minerai de fer à l'emplacement de l'un des moulins à farine qu'il possède sur l'étang du Pas, à la lisière de la forêt de Lorge. La chapelle, toujours en place fût édifiée en 1852.

  • Problématique

La chapelle est dans un état de délabrement très avancé ; la charpente s’est effondrée et elle présente un plan rectangulaire avec abside à trois pans et est percée, sur son pignon ouest, d'un triplé de baies en plein cintre.

 

 

 

Chapelle de Saint-Fiacre de Vieux-Marché

La chapelle Saint-Fiacre était située dans le vieux cimetière de la commune de Vieux-Marché. Cette chapelle était encore mentionnée en 1804. Il ne reste, aujourd’hui que des ruines.

Chapelle Saint-Gilles de Vieux-Marché

  • Historique

La chapelle Saint-Gilles est construite depuis les premières années 1500, sur un site cultuel plus ancien. Cinq cents années se sont écoulées et les événements les plus divers tels la Ligue, la Révolution, les deux derniers conflits mondiaux, n’avaient pas altéré son harmonieuse silhouette jusqu’à ce terrible hiver 1962-1963 qui vit la chute de son clocher.

  • Problématique

L’église est en très mauvais état : la toiture est désormais inexistante, le pignon ouest et le clocher se sont effondrés.

Bréhan, la chapelle du manoir de Quimby

Située à Bréhand dans l’enceinte du manoir de Quimby, cette chapelle des XVIe-XVIIIe siècles est désormais en ruine.

Chapelle Saint-Laurent de Bourgogne de Lantic

  • Historique

Construit à l'initiative de la famille Geslin de Bourgogne, le château de Bourgogne oriente sa façade vers la vallée de l'Ic. Durant la Révolution, il est pillé le 16 mars 1795 par une centaine de soldats républicains, mais, la propriétaire ayant porté plainte, les objets volés lui sont restitués. À proximité s'élève la petite chapelle de Saint-Laurent, remontant à la même période. On remarque à l’intérieur de celle-ci une mosaïque et les sépultures de M. et Mme de Geslin.

  • Problématique

La chapelle est laissée à l’abandon par ses propriétaires, la couverture est en mauvais état et de gros travaux sont nécessaires. Cependant, un projet de restauration semble éclore lentement, à suivre...