Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Veille et informations Veille et informations
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Eglise de Vandoeuvre-les-Nancy

Jamais vu en France : une église, monument historique du XXe siècle, une des plus belles de Lorraine, qui pourrait devenir un fast food.

 L'église

L'église Saint-François-d'Assise, située à Vandoeuvre-les-Nancy (54), dans la banlieue de la capitale lorraine, "a été construite dans les années 1960. De forme ovoïde, forme peu fréquente pour une église, elle était consacrée à Saint-François d’Assise. Le gros œuvre en béton est en excellent état. Elle est un témoignage important du patrimoine architectural lorrain des années soixante, rassemblé sous la figure tutélaire de Jean Prouvé, grand inventeur de structures de l’architecture du XXe siècle.

La conception de ce bâtiment d’art sacré concilie modernisme de la forme dans l’héritage de l’Art Total et de l’esprit du Bauhaus allemand.

Sans doute aussi faut-il voir, dans la conception du vaste amphithéâtre descendant en direction du chœur, une caractéristique du cahier des charges prescrite par le « client », le diocèse de Nancy, respectant l’esprit du concile Vatican II, lequel insistait sur « la place à réserver aux fidèles, et le souci de ne pas les couper de la cène eucharistique ».

Dans une filiation directe avec l’Art nouveau et l’Ecole de Nancy, nous y retrouvons la recherche du modernisme avec la vie selon la conception de l’Art Total, héritage des cathédrales et d’une synthèse des arts. Plus prêt de nous, c’est l’esprit du Bauhaus allemand des années 1920, prônant dans la création architecturale l’unité des arts et l’immersion du spectateur dans l’œuvre."

Source : Le Monde

Propriété du Diocèse de Nancy jusqu'en janvier 2012, elle est inscrite Monument Historique depuis octobre 2011.

Un fast food dans une église ?

Vendue par le Diocèse 1 300 000 € en janvier dernier à un promoteur, sa fonction future fait aujourd'hui débat. Un centre commercial aurait été projeté, un "fast food" serait aujourd'hui envisagé (aucun accord de vente n'est signé à notre connaissance).

L'OPR est ravi du classement de cette très belle église, qui devrait assurer le sauvetage de son architecure. Il souhaite que son identité soit préservée, et que sa vocation universelle perdure, par exemple sous forme d'un centre culturel ou artistique. Un tel projet, initialement proposé par le Diocèse, aurait été refusé par le Maire de la ville.

Si le projet de fast food se matérialisait, ce serait, à notre connaissance, une première en France.

Les médias en parlent