Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Veille et informations Veille et informations
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

URGENCE ! La mairie d'Asnan veut détruire son église !

Une des principales missions de l'Observatoire du Patrimoine Religieux est de recenser le patrimoine religieux en danger et d'en alerter les décideurs comme le public.

 

La municipalité d'Asnan (Nièvre) a décidé en avril 2017 la destruction de son église.
Des rendez-vous avec le préfet, l'évêque et les démolisseurs sont prévus dans les jours à venir.


De nos jours, les destructions d'édifices religieux publics ne devraient pas se passer dans l'indifférence et encore moins être passées sous silence. Plus qu'un édifice religieux, l'église est un édifice patrimonial, parfois le seul du village. Il en est l'âme et l'identité. Le détruire, c'est appauvrir notre patrimoine, notre culture, notre identité.

 

C'est le cas de l'église d'Asnan qui n'a pas été entretenue régulièrement. À cause de cela, une partie de la voûte s'est effondrée et l'église est fermée depuis 2013. Pourtant les municipalités antérieures n'ont pas hésité à restaurer l'église.

Mais surtout, 76% de cette somme a été subventionnée par des fonds publics et privés provenant notamment de la réserve d'un sénateur, du Conseil Régional, du Conseil Général et de la Fondation du Patrimoine. Pourtant, seulement 7 ans après que ces institutions et tous les donateurs aient participé aux restaurations de l'église, la mairie vote sa démolition, soutenue par le sous-préfet. Comment expliquer cette décision aux donateurs et notamment aux instances qui ont injecté des deniers publics ?

 

Le problème pour l'église d'Asnan est qu'il s'agit d'un édifice non protégé au titre des Monuments Historiques et qui ne bénéficie donc pas de subventions à ce titre. L'autre problème est qu'Asnan est également un très petit village (130 habitants en 2014) donc avec un très petit budget. Enfin, l'église qui est du XIXe siècle souffre également du peu d'intérêt historique et artistique suscité par cette période en matière d'architecture religieuse. Cependant, les travaux engagés précédemment par la municipalité prouvent qu'il est possible de récolter des sommes ainsi que des subventions !

 

Les travaux de mise en sécurité ont été évalués à 150 000€. Ces travaux permettraient de sauver l'église le temps de trouver les fonds pour sa restauration évaluée à 2 000 000€ mais certainement à revoir à la baisse selon un autre architecte des bâtiments historiques. Notons que l'État (via la préfecture) a proposé 50 000€ à la mairie d'Asnan, que ce soit pour détruire comme pour sauver l'église, du moment que celle-ci ne représente plus un danger pour la population (chutes de pierre etc.).
Évidemment, cette somme de 2 000 000€, si elle est exacte, doit être répartie sur plusieurs budgets et étalée dans le temps, comme le pratiquent les nombreuses mairies et associations à petit budget qui se battent pour sauver leur patrimoine.

L'Observatoire du Patrimoine Religieux souhaite avant tout que ce bâtiment, qui fait la richesse du village, de ses habitants, de son paysage soit sauvegardé. Nous ne nions pas les difficultés engendrées tant par sa restauration que son entretien mais nous témoignons que nombreuses sont les petites communes qui parviennent à surmonter ces obstables. Nous espérons que la mairie acceptera cette main tendue et continuera de se battre pour maintenir son patrimoine et le transmettre aux générations futures.

 

Actualisation le 02/10/17

 

L'association Phares de France s'est saisie du dossier de l'église d'Asnan à bras le corps. Elle s'est implantée au coeur du village et a mis au point un projet de sauvetage : racheter l'église à la mairie, la restaurer aux frais de l'association, la transformer, créer en parallèle une activité économique viable au coeur du village pour en garantir l'entretien.

Contre toute attente, la mairie refuse toutes les propositions de sauvetage. Elle semble déterminée à détruire l'église pour des raisons obscures. 

L'Observatoire du Patrimoine Religieux souhaite à nouveau sensibiliser la municipalité, sa maire, les conseillers municipaux et la Présidente de l'association Asnan Patrimoine au sort de l'église d'Asnan. Il n'est pas trop tard ! Sauver son église, c'est possible ! La restaurer et lui donner une nouvelle vie également. Cette opportunité proposée par Phares de France est aussi rare qu'inestimable. C'est l'occasion de vous saisir d'un projet qui redynamisera votre village et soudera davantage ses habitants !

Manifestez votre soutien en contactant l'association Phares de France au : pharesdefrance.association[nospam]gmail.com / 01 42 02 54 56

 

 

 

 

 

 

Marie-Laure Caze

 

Pour voir la fiche de l'édifice sur notre inventaire, c'est ici.