Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Veille et informations Veille et informations
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Les exceptions de la Loire-Atlantique : trois églises en danger

Ce sont des exceptions en Loire-Atlantique mais les églises du Petit-Auverné, de Pompas et de Saint-Sulpice des Landes sont en danger.

L'église paroissiale Saint-Sulpice du Petit-Auverné fut construite de 1845 à 1850 pour remplacer l'ancienne chapelle. En 1875, lors d'une tempête, la flèche est sérieusement endommagée et remplacée par un clocheton. Cette église est aujourd'hui dans un état de grande dégradation qui nécessite de gros travaux, ce pour quoi la commune n'a pas les moyens. Les habitants excluent toutefois toute idée de détruire l'édifice

 

L'église du Vieux-Bourg de Saint-Sulpice des Landes, construite au début du XVe siècle, renferme des peintures murales exceptionnelles. Ces dernières furent découvertes en 1884 sous un badigeon de chaux posé durant la Révolution française. Elles représentent des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament, ainsi que de l'histoire ecclésiastique. L'église a été classée Monument Historique dans son intégralité en 1977. Elle appartient depuis 1979 au Conseil général de la Loire-Atlantique qui a achevé sa restauration au début des années 1980.

 

Enfin, L’église Saint-Cyr et Sainte-Juliette de Pompas fût édifiée, au XIXe siècle, en remplacement d'une église romane du XIVe siècle. Elle n'a pas de clocher, les cloches sont installées dans une construction accolée à l'église et située à gauche de l'entrée qui se distingue par ses abat-sons nombreux. L’église subis les effets du temps et des travaux de restauration commencent à s’avérer nécessaires.