Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Veille et informations Veille et informations
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Les fresques du VIIe siècle de la crypte de l’église de Lirac (30) sont menacées de disparition !

La crypte de l’église de Lirac, dans le Gard, recèle de précieuses fresques datées du VIIe siècle et redécouvertes en 2012. Leur sauvegarde est aujourd’hui en péril à cause de l’humidité permanente et des variations de température de la crypte.

Une crypte du VIIe siècle

L’église actuelle de Lirac a été construite au XIXe siècle à l’emplacement d’un premier édifice ecclésial dont l’origine remontait au VIIe siècle ; la crypte originelle a été conservée, et était encore utilisée pour des processions jusqu’à ce que son entrée soit devenue inaccessible car non entretenue.

 

La découverte de la fresque


En 2012, le maire de la commune Stéphane Cardènes entreprend le nettoyage de la crypte ; après avoir fait abattre un mur inutile, il découvre une fresque qui figure le Christ entouré de personnages sans visage, probablement des apôtres. Ces peintures murales, tout comme les murs de la crypte qu’elles recouvrent, sont d’une valeur inestimable pour le patrimoine artistique religieux languedocien : « il y a très peu d’églises comme celle-ci, il faut aller jusqu’en Catalogne pour en voir une du même genre », nous informe le maire, soucieux de protéger et de valoriser le patrimoine de sa commune.

 

Une restauration indispensable


Ces fresques ont aujourd’hui besoin d’être restaurées, car elles sont menacées par les variations de température et l’humidité ambiante de la crypte… Mais malheureusement, le budget annuel ne permet pas une étude et des travaux de restauration dont le coût est estimé trop élevé. Stéphane Cardènes est donc à la recherche de financements, privés ou publics, pour permettre la sauvegarde de cet héritage artistique dont il jugerait la perte « inestimable ». Il espère encore l’intervention de la Direction régionales des affaires culturelles et des associations spécialisées dans la sauvegarde du patrimoine.

Si aucune action n’est entreprise, ces fresques auront disparu d’ici quelques années !
 

Source : Midi-Libre

Contact : Stéphane Cardènes, Maire de Lirac - 04 66 50 01 54