Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Veille et informations Veille et informations
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Nouvelle victime en Seine-Maritime

18 novembre 2014

Un avis de démolition est désormais affiché sur la porte de l'église Sainte-Bernadette au Grand-Quevilly.

 Cette église construite en 1960 par l'architecte Caron, est l'une des plus représentatives de l'architecture sacrée de cette période et affiche fièrement dans ses formes la révolution de Vatican II.

Dans sa forme, elle marque l'influence brésilienne d'Oscar Niemeyer. Les Hongrois Pierre et Vera Szekely y ont réalisé les vitraux et l'ensemble du mobilier liturgique.
Pierre Szekely, artiste majeur de cette période, a travaillé avec les plus grands architectes et a collaboré souvent à l'édification d'œuvres religieuses.


Directement issu de l’élan de Vatican II, l’édifice, dans un état de conservation très correct est, de par sa construction en fusées céramiques, technique innovante et rare, dessinées par l’architecte Caron, « l’un des plus beaux témoignages de ce type de constructions des Trente Glorieuses », estime David Liaudet, enseignant à l'école des Beaux-Arts du Mans, amateur du patrimoine moderne et contemporain et animateur de blog sur l'architecture des Trente Glorieuses où il défend très souvent l'Art Sacré du XXème siècle.

M. Liaudet a également écrit au maire et au diocèse qui ne semblent pas comprendre l'ampleur patrimonial de cette église et a déposé une demande de classement à la DRAC de Haute Normandie.

Une pétition sur internet est également disponible.
http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2014N46843

<< Go back to list