Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Veille et informations Veille et informations
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Synagogue de Thann : des travaux à mener d'urgence

La synagogue de Thann, construite au XIXe siècle, nécessite aujourd'hui des travaux d'urgence (toiture notamment). Près de 200 000 euros doivent être trouvés pour assurer l'avenir de ce bel édifice alsacien.

Thann : la synagogue sera restaurée !

L’Alsace compte un patrimoine juif très important et le Haut-Rhin est riche d’au moins 60 synagogues. Sous-préfecture du Haut-Rhin, Thann est principalement connue pour son riche patrimoine religieux, dont la collégiale Saint-Thibault, construite dans un style gothique flamboyant du XIIIe au XVIe siècle est l’épicentre, et est considéré comme le plus beau monument gothique d’Alsace après la cathédrale de Strasbourg. La ville possède aussi plusieurs églises et chapelles, un temple protestant et un ensemble lié au culte juif, constitué dès la fin du Moyen-âge (un quartier juif est mentionné dès 1350).

A ce titre, on signale :

  • Le vieux cimetière juif, dont les tombes les plus anciennes dates du XVIIe siècle,
  • La synagogue, rebâtie dans les années 1860 dans un style néo-byzantin rare en Alsace,
  • Une maison rabbinique destinée au logement du Rabin et à l’éducation religieuse des enfants.
  • Un Mikwé (servant au bain rituel) daté de 1860  dont on soupçonnait la présence grâce à un plan en date de 1899, a été découvert sur le parvis, grâce aux fouilles de l'INRAP (le 17 mars 2014).

A la fin du XIXe siècle, Thann est riche d’une communauté juive d’au moins 600 pratiquants, et compte deux écoles israélites. Cette communauté est aujourd’hui réduite à une dizaine de personnes.

Historique

La première synagogue, réaménagement d’une grange désaffectée, est construite en 1818, et devient rapidement insuffisante pour les besoins de la communauté. Après rachat des terrains nécessaires, une synagogue est construite en 1859-1862 par l’architecte Poisat, qui fait de cet édifice « un objet d'embellissement pour un des quartiers de la ville, en même temps qu’il satisf[ait] à un besoin religieux depuis longtemps senti. ». La maison rabbinique, construite dans la foulée.

Le style néo-byzantin, choisi comme modèle pour cet édifice, se caractérise par l’emploi d’arcades et de voûtes en plein-cintre et de dômes. Il recourt à la brique, au stuc et, dans la décoration, à la mosaïque.

Très abimée lors de la première guerre mondiale, la synagogue est restaurée grâce à l’action de Charles Reibel, ministre des régions libérées, et inaugurée en 1922 avant de nouvelles restaurations dans les années 1950 et 1970 qui finalise les très beaux décors dont elle bénéficie aujourd’hui. La synagogue de Thann, est entretenue bien que n’abritant plus qu’épisodiquement le culte.

Grâce à la persévérance du Consistoire et à l'Association des Amis de la Synagogue, son inscription à l'ISMH est en cours d'obtention.

 

 

 

 

 

Une synagogue menacée

  1. La synagogue nécessite des travaux de structure (toiture) et de restauration intérieure, évalués à 200 000 €, que ni la communauté locale ni le consistoire ne peuvent financer (chiffrage précis à faire effectuer par un architecte du patrimoine),
  2. La vente de la maison rabbinique - initialement envisagée pour financer la restauration de la synagogue - a été heureusement empêchée par la DRAC en février 2013 (qui la juge indissociable de la synagogue),
  3. Son réaménagement complet en vue d’un usage culturel (musée d’orfèvrerie juive, …) doit également être financé.

Seule une mobilisation collective permettra de sauver cette belle synagogue !

Pour en savoir plus :