Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

J'habite dans une église !

Depuis quelques années on trouve à vendre des églises transformées en maison d'habitation. Pour 100 000 à 400 000 euros, des passionnés achètent ou transforment d'anciennes églises en maisons pas comme les autres !

Vivre dans une église, un phénomène à la mode

Depuis quelques années, la presse s'interesse aux églises à vendre. A travers elle, l'opinion publique découvre, à côtés des pires vandalismes, quelques histoires touchantes de vieilles églises, désaffectées depuis longtemps, et transformées en habitation par des propriétaires aussi passionnés que - sans doute - un peu farfelus.

Une église à vendre en Normandie

Quelques contraintes et beaucoup de bonheur

D'un point de vue légal, il est bien sur parfaitement possible de vivre dans une église qui, une fois desaffectée du culte, devient, aux yeux du clergé et de l'administration, un bâtiment "ordinaire". Pourtant, aussi attractive soit-elle pour la presse, la chose n'est pas toujours simple, car de nombreuses contraintes pèsent sur le nouveau propriétaire.

D'abord celles liées à un éventuel classement au titre des Monuments historiques, qui limite l'aménagement de ces édifices en résidence confortable. Leur architecture, ensuite, impacte fortement leur transformation, surtout pour un propriétaire soucieux de conserver l'âme de sa "maison", en respectant par exemple l'entièreté de la nef !

Une belle église normande, transformée en une habitation originale, conservant tous les traits de l'ancienne église : cloches, charpente en bois peint, stalles...

Plus largement, il s'agit d'un choix de vie très marginal qui suscite autant d'admiration que d'étonnement de la part de l'opinion publique, qui demandera un travail de pédagogie ! Enfin, vivre dans une église oblige à renoncer à certains conforts d'aujourd'hui.

Heureusement, la plupart des acheteurs, le patrimoine chevillé au corps, prennent le plus grand soin de ces édifices qu'ils restaurent et entretiennent avec amour, fiers de leur trésor de pierre.

Néanmoins, peut-être par opposition au monde contemporain, probablement par volonté de "faire quelque chose pour le patrimoine" ou encore par la volonté de vivre dans un lieu chargé d'histoire sans se ruiner, certains achètent ces édifices.

Des trésors à acheter partout en France

Un véritable marché existe donc, bien que confidentiel, dont l'agence Patrice Besse est l'un des principaux acteurs. Une dizaine d'églises ou chapelles au moins sont à vendre partout en France. Ainsi, pour 200 000 à 500 000 euros il est possible d'acquérir une charmante chapelle et d'en faire une maison de campagne vraiment pas comme les autres !

 Cette belle chapelle classée du XVIIe siècle en Ile-de-France cherche un nouveau propriétaire qui pourra, s'il le souhaite, la transformer en habitation.

Néanmoins, restons vigilants sur les travaux réalisés, qui doivent impérativement respecter l'église ou la chapelle concernée, son histoire, et ce qu'elle représente pour toutes celles et ceux qui, depuis des sicèles, y sont attachés. Prenons garde aussi aux vendeurs-vandales, qui vendent une église sans le dire, et aux acheteurs qui la dénaturent profondément.

Si l'on se prend à rêver devant ces belles pierres vendues à des passionnés, n'oublions pas que la majorité des édifices religieux vendus en France, et notamment en ville, sont généralement détruits pour laisser place à des buildings de bureaux ou de logements, quand il ne s'agit pas de commerce, comme c'est toujours le cas à Vandoeuvre-les-Nancy, où un fast food doit prendre place dans l'église classée M.H !

11/07/2013