Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Initiatives & Réussites Initiatives & Réussites
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Eglise de la Madeleine, Paris

Quelques lignes d'historique et des images exclusives de la Madeleine, pour mieux comprendre cet édifice complexe

On appelait « Ville-Evêque » la partie du faubourg Saint-Honoré la plus proche de l’enceinte de Charles IX. Elle était desservie par une petite église dédiée à Marie-Madeleine, qui s’élevait à l’entrée de l’actuel boulevard Malesherbes. La décision de la reconstruire sous la forme d’un monument de premier ordre fut prise en 1757 ; elle découle du projet royal de réaménagement de l’ouest de Paris autour d’une place en l’honneur de Louis XV, en pendant du projet de l’actuel Panthéon, pour la rive gauche.

La construction fut d’abord confiée à Pierre Contant d’Ivry : son idée approuvée en 1764, consistait à édifier un édifice en croix latine avec une coupole à la croisée. L’ouvrage aurait eu une certaine ressemblance avec la Sainte-Geneviève de Soufflot. Comme celle-ci, la Madeleine devait présenter du côté principal un portique d’ordre colossal. Les travaux, commencés par Constant d’Ivry, furent poursuivis après sa mort (1777) par Guillaume Martin Couture. Quand survint la Révolution, les murs commençaient à s’élever et le portique était construit.

Du fait de la Révolution, le projet resta en chantier une quinzaine d’années car il n’était plus question d’en faire une église. C’est en 1806 que Napoléon décida d’en faire un temple à la gloire de la grande armée. Pierre Vignon en 1807 reprit le projet, les travaux étant achevés après sa mort (1828) par Jean-Jacques Huvé.
L’édifice, avec son large péristyle et son fronton triangulaire s’inspire grandement des temples antiques. La Restauration rendit sa destination religieuse à La Madeleine, mais renonça à en changer le dessin général. Cette église était la paroisse sur laquelle avaient été exécutés Louis XVI et Marie-Antoinette ; le Roi projeta un moment de la transformer en monument expiatoire. Cette idée fut finalement abandonnée et la Madeleine, terminée, prit sa forme actuelle.

Voir les photos de La Madeleine