Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Initiatives & Réussites Initiatives & Réussites
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

La cathédrale d'Albi, forteresse de la foi

La cathédrale Sainte Cécile d'Albi, construite au lendemain de la croisade des Albigeois, est classée au patrimoine mondial de l'Unesco depuis deux ans, et a depuis bénéficié d'une belle restauration. Quelques mots sur une cathédrale de brique, vraiment pas comme les autres.

La cathédrale Sainte Cécile, bâtiment en brique le plus grand du monde,  qui domine la cité épiscopale d’Albi, est classée depuis le 31 juillet 2010 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle constitue un symbole monumental du programme de défense mis en oeuvre par les évêques chrétiens romains à la suite de l’éradication  de l’hérésie des Albigeois au XIIIe siècle. L’évêque Bernard II de Castanet conçoit cette cathédrale comme une forteresse de la foi ; elle illustre  la puissance retrouvée du clergé romain.

Son clocher culmine à 92 mètres de hauteur, pour une longueur de 113 mètre et une largeur de 35 mêtres (soit une surface au sol de 3000 mètres carrés).

L’époque troublée des guerres de religions explique l’aspect de forteresse que présente la cathédrale : grande basilique à une nef, elle est terminée à l’est par une abside à pans coupés, à l’ouest par un donjon ; l’édifice est ceinturé par des chapelles qui à l’origine s’élevaient d’un seul jet jusqu’aux voûtes. Ces chapelles se dressent entre les puissants contreforts surmontés de tourelles.

L’originalité de la cathédrale tient d’abord au matériau dont elle est bâtie, la brique. Le choix de la brique s’explique non seulement par sa dimension populaire symbolique mais aussi par la médiocrité des carrières de calcaire dans la région méridionale ; ce matériau a aussi donné un langage commun aux cités languedociennes. De surcroît, la simplicité et la sobriété de ce matériau ont sans doute contribué à répondre aux critiques énoncés par les Cathares contre le luxe des lieux de culte. Toutefois, la sobriété extérieure de l’édifice contraste avec le décor des voûtes et du chœur.

Témoignage du style architectural gothique méridional, la cathédrale fortifiée est complétée entre le XVe et le XVIe siècle par un décor intérieur peint, un chœur et une statuaire du gothique tardif.

Le choeur, de style gothique flamboyant, réalisé entre 1545 et 1585

A la Renaissance, à compter du milieu du XVe siècle pour la région d’Albi, les seigneurs évêques Louis I et Louis II entreprennent alors le parachèvement de la cathédrale, construisant le baldaquin d’entrée extérieur avec le jubé et la clôture intérieure en pierre ; ils mènent aussi un programme de peintures murales et de statuaires aidés d’artistes régionaux mais aussi venus de France, des Flandres et d’Italie. Ils expriment un style gothique tardif, caractérisé par une décoration très riche ainsi qu’une grande expressivité des personnages. Les fresques de Sainte Cécile représentent la plus grande surface de fresques de la Renaissance italienne en France .

Fresque du jugement dernier, ornant le pilier gauche

Sous la Révolution, la cathédrale n’est pas totalement épargnée par le vandalisme ; le trésor de la cathédrale a été pillée et les statues du jubé ont subi des dégradations. Toutefois, l’essentiel du monument et de son décor ont été sauvés. Pour faire face à la dégradation de la cathédrale, d’importants travaux de restauration sont entrepris sous la conduite de l’architecte César Daly, dans l’esprit de Viollet-le-Duc à la fin du XIXe siècle. César Daly fait prolonger les murs de la cathédrale par un faux mâchicoulis et un chemin de ronde avec des clochetons pour assurer l’étanchéité de la voûte.

Sainte-Cécile en sa Cahtédrale

Expression la plus accomplie du style gothique méridional, Sainte Cécile se distingue des autres cathédrales par le chœur clos et par un jubé de pierre, séparation entre le monde des clercs et des laïcs que les réformes consécutives du Concile de Trente ont fait disparaître dans presque toutes les églises.

 

 

                                                                                                             

Pomme Cramer