Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Initiatives & Réussites Initiatives & Réussites
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Notre-Dame de Paris

A l’occasion des 850 ans de la cathédrale Notre-Dame de Paris, l’Observatoire du Patrimoine Religieux (OPR) a proposé une visite - menée par Bernard Fonquernie, architecte en chef et inspecteur général honoraire des Monuments historiques - de ce lieu chargé d’histoire, symbole emblématique de la ville Lumière. Je tiens, à ce titre, à remercier les 57 membres de l’OPR qui étaient présent lors de cette excursion et les invite à nous faire part de leur réaction.

Visite de Notre-Dame de Paris

Le 18 février 2013


Historique de la construction

C’est sous l’impulsion de Maurice de Sully, élu évêque de Paris en 1160, que la construction de Notre-Dame de Paris commença en 1163 en présence du Pape Alexandre III. Celle-ci remplaça l’église Saint-Etienne du IVème siècle située à cet emplacement. Notre-Dame de Paris ayant été bâtie sur deux siècles et ayant connu beaucoup de modifications, on dénombre plusieurs grandes périodes de travaux :

- Les XIIème - XIIIème siècles ont vu la construction du chœur et de son double déambulatoire, ainsi que des travées de la nef, des bas-côtés, des tribunes, de la galerie haute, des assises de la façade et des deux tours qui la couronnent.

- Aux XIIIème - XIVème siècles, c’est l’élargissement des bras des transepts : croisillon Nord (Portail du Cloître et Rose du Nord) et croisillon Sud (Portail Saint-Etienne et Rose du Sud), l’aménagement des chapelles, la mise en place des grands arcs-boutants du chœur, du chevet et enfin l’érection du jubé et d’une clôture de pierre historiée autour du chœur et du sanctuaire. Parmi les maîtres d’œuvre certains sont célèbres tels Pierre de Chelles ou encore Pierre de Montreuil.

- Durant les XVIIème - XVIIIème siècles, la cathédrale a connu nombre de restaurations et de modifications : changement des vitraux, réaménagement du sanctuaire et du portail central et destructions dues à la Révolution : les 28 statues de la galerie des rois et démontage de la flèche.

- Au XIXème siècle, le chantier de restauration est confié à deux architectes : Viollet-le-Duc et Lassus. En 1857, la mort de Lassus laisse Viollet-le-Duc, seul maître d’œuvre. Son travail mènera à la reconstruction de la flèche, la restitution des sculptures, l’élévation de la nouvelle sacristie, la remise en place d’une nouvelle vitrerie, …

- Au XXème siècle, on observe le renouvellement des vitraux de la nef ainsi qu’une campagne de nettoyage de la façade occidentale qui dura près de 10 ans.


Eléments architecturaux

La charpente de Notre-Dame de Paris est l’une des plus anciennes de la capitale. On donne à cet ensemble le nom de forêt en raison du grand nombre de poutres qu’il a fallu utiliser pour la mettre en place, chacune d’entre elle provenant d’un arbre différent. Dans le chœur il a existé plusieurs charpentes : une première de 1160-1170 dont il ne reste aucune trace et une seconde datant de 1220 toujours en place aujourd’hui. Dans la nef la charpente fût mise en place entre 1220 et 1240 ; si celles du chœur et de la nef ont traversé les siècles, celles des transepts et de la flèche furent refaites au milieu du XIXe siècle lors de la restauration de la cathédrale par Viollet-le-Duc.

La flèche a, également, subi de nombreuses modifications : une première flèche fût construite au-dessus de la croisée du transept vers 1250. C’était un clocher qui comportait au XVIIe siècle jusqu’à cinq cloches. Elle fut démontée de 1786 à 1792.
Viollet-le-Duc, au moment des travaux de restauration de la cathédrale, décide de mettre en place une seconde flèche dont la charpente serait indépendante de celle de la forêt sur une base octogonale prenant appui sur les quatre piliers du transept, celle-ci n’est plus un clocher.


Eléments artistiques

Notre-Dame de Paris est composé de 4 portails : le portail de la Vierge, le portail du Jugement, le portail Saint-Anne et la Porte Rouge.
Le Portail de la Vierge est le portail gauche de la façade occidentale. Il a été installé dans les années 1210-1220. Il retrace, selon la tradition de l’Eglise, la mort de Marie, sa montée au Paradis et son couronnement en tant que reine du Ciel.
Le Portail du Jugement au centre de la façade occidentale, fût installé dans les années 1220-1230. Il représente le Jugement Dernier tel qu’il est écrit dans l’Evangile de Saint Matthieu.
Le Portail Sainte-Anne à droite de la façade occidentale a été installé vers 1200 avant les deux autres portails de la façade. Son tympan est le remploi d’un autre, antérieur d’une cinquantaine d’années, fait pour la cathédrale précédente (l’ancienne cathédrale Saint-Etienne). On remarque en son centre, une merveilleuse Vierge à l’Enfant de style roman.

Non loin du Portail du Cloître se trouve la petite Porte Rouge qui doit son nom à la teinte de ses vantaux. Elle reliait le Cloître, où vivaient les chanoines, et le chœur de la cathédrale pour leur en faciliter l’accès.

D’autres éléments artistiques d’exceptions viennent ornementer la cathédrale : les vitraux (cloître, nef et Roses), les peintures (la « visitation », Saint-Thomas d’Aquin), la statuaire (Notre-Dame de Paris, mausolée du comte d’Harcourt entre-autre) ou encore le mobilier, le trésor, les orgues et enfin les cloches qui ont été refaites cette année et seront mise en place pour le 23 mars 2013.

Notre-Dame de Paris est l’un des symboles emblématiques de la capitale. Son histoire, son architecture et les merveilles artistiques qui la composent en font le monument le plus visité de France et l’un des plus visité au monde avec plus de 13 millions de visiteurs par an. Cet édifice dont l’histoire s’écrit chaque jour n’a pas fini de nous surprendre et hier comme aujourd’hui Notre-Dame de Paris est l’illustration d’une dynamique collective entre la nation, les pouvoirs temporel et spirituel destiné à construire un édifice à la gloire de Dieu – édifice dont la perfection attire et émerveille depuis 850 ans les visiteurs de toutes nationalités et de toutes confessions.
 

Album photos : Cliquez ici