Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Initiatives & Réussites Initiatives & Réussites
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Reportage : la chapelle expiatoire, à Paris

Méconnue, la chapelle expiatoire a été conçue au XIXème siècle en hommage à Louis XVI et Marie-Antoinette. Ce monument émouvant et intime résume à lui seul la volonté d'apaisement et de réconciliation de la Restauration, après des décennies de troubles politiques.

Sosthène de la Rochefoucauld (1785-1864) proposa le premier, à la fin de l’année 1815, la création d’un monument expiatoire en mémoire de Louis XVI et de Marie-Antoinette. Un tel projet, déjà envisagé par Napoléon Ier pour la Madeleine après son mariage avec Marie-Louise, nièce de l’infortunée Reine, fut définitivement repris par Louis XVIII après l’épisode des Cent Jours.

Extérieur et intérieur de la chapelle expiatoire

chapelleexpiatoire5.jpg


La Madeleine ayant été rendue au culte, le Roi acheta, sur ses deniers personnels, le site de l’ancien cimetière de La Madeleine, lieu de sépultures royales depuis 1793. L’heureux propriétaire du lieu, qui l’avait acquis lors de la vente des biens nationaux, réalisa au passage une plus-value de plus de 50 000 francs.

 

 

Louis XVI et Marie-Antoinette à la Basilique de Saint-Denis

 

 

 

La Chapelle Expiatoire fut construite de 1816 à 1826 sous la direction de Pierre-François-Léonard Fontaine (1762-1853). Cet architecte, principal promoteur du style empire, travailla sur tous les chantiers impériaux, en particulier dans les résidences impériales, et poursuivit son œuvre pour les nouveaux souverains. A titre exceptionnel, il travailla sur ce projet sans son confrère Percier, qui s’opposait à un tel monument.

Les bas-côtés du sanctuaire abritent ces niches commémorant le massacre des gardes suisses qui protégeaient la famille Royale