Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

A La Garde-en-Oisans (Isère), un nouveau beffroi pour l’église Saint-Pierre

Près d'un siècle après le legs de l'ancien instituteur du village pour l'installation d'une troisième cloche au beffroi de l'église prieurale, La Garde-en-Oisans a exaucé son voeu en 2013, permettant, à l'occasion la rénovation du beffroi du XIe siècle.

C’est une dette morale de près de cent ans qu'a acquitté la commune de La Garde-en-Oisans. En 1917, l’ancien instituteur du village avait légué à la collectivité à sa mort une somme de 10 000 francs or (l’équivalent de quelque 500 000 euros d’aujourd’hui) avec le souhait de créer un bureau de bienfaisance (ce qui fut fait) et d’installer une troisième cloche au beffroi de l’église prieurale locale. Un vœu resté non exaucé !

Une troisième cloche pour le beffroi de Saint-Pierre

L’installation de cette troisième cloche de 190 kilos a été l’occasion de démonter et de remplacer le beffroi en chêne massif du clocher. Repris en 1839, celui-ci avait été mal conçu, les cloches venant taper la maçonnerie de l’édifice, le fragilisant, si elles étaient frappées trop fortement. La commune a donc profité de la pose de cette cloche en ré, fondue par les établissements Paccard à Sevrier en Haute-Savoie, pour consolider l’édifice.

Quatre stères de chêne bourguignon ont été substituées à l’ancien ouvrage à l’origine des désordres par les équipes de l’entreprise Paccard qui a réalisé ce chantier dans sa globalité. Fondue le 29 novembre 2012, la nouvelle cloche a été installée fin avril et baptisée comme il se doit par l’évêque de Grenoble le 1er mai 2013.

« On est reparti pour plusieurs siècles »

Ces travaux ont fait l’objet d’une convention entre la commune et la Fondation du Patrimoine qui a pris en charge par le biais d’une souscription les deux tiers de la facture, d’un montant d’un peu plus de 30 000 euros. « Avec ce nouveau beffroi et cette cloche, on est reparti pour plusieurs siècles », note Aurélien Soustre, adjoint au maire de La Garde-en-Oisans, chargé de ce dossier. Le clocher de style roman de l’église prieurale date de la fondation de l’édifice religieux au XIe siècle.

Source : lemoniteur.fr