Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Bailleul-lès-Pernes : l’église Saint-Omer inaugurée après la première phase de travaux (Pas-de-Calais)

Ce n’est pas tous les jours que le village accueille des personnalités politiques de toute la région… C’était pourtant le cas en fin de semaine dernière lors de l’inauguration de l’église Saint-Omer, suite à une première tranche de travaux.

Le maire Jean Bruyant a eu le plaisir d’accueillir le sénateur Jean-Claude Leroy, la conseillère régionale Dominique Rembotte, la députée de la sixième circonscription Brigitte Bourguignon le conseiller général Jean-Marie-Olivier, et le président de la com de com du Pernois, Claude Bigot.

Cloche et clocher rénovés en parallèle
Il leur a présenté l’historique de cette opération, qui a commencé dès l’arrivée du conseil municipal aux affaires en 2008. Face au constat que de nombreux éléments de l’église se dégradaient, comme ces chutes d’ardoises du clocher provoquant un problème de sécurité permanent, le chantier a été lancé. L’église étant classée Monument historique, un cabinet d’architectes agréé par les services du patrimoine a été sollicité par le conseil municipal. Suite à son diagnostic complet, le travail a été divisé en phases, classées par ordre d’urgence. C’est ainsi que le clocher est devenu une priorité. Avec lui s’est présenté le problème de la cloche classée, en mauvais état. Les deux dossiers ont été mis en chantier en parallèle : demande de permis de construire, recherche de subventions, appel d’offres et attribution des marchés se sont succédé jusqu’au lancement des travaux, en septembre 2012.

L’opération a été financée à hauteur de 50 % par la Région, et de 25 % par le Département. Pour la cloche, la subvention atteint 80 % grâce au concours de la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) et du service pour la conservation régionale des monuments historiques. Jean Bruyant a également remercié le service territorial de l’architecture et du patrimoine, et la Fondation du patrimoine. Sans oublier les entreprises qui ont réalisé les travaux et les villageois qui ont participé au nettoyage de l’église, ce qui a permis à l’abbé Demagny d’officier lors d’événements imprévus. En espérant une mobilisation semblable pour les phases de travaux suivantes !

Source : lavoixdunord.fr