Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

De nombreux dégâts suite aux orages de ce week-end

Les orages importants de ce week-end ont fait plusieurs victimes parmi nos églises françaises.

Inondations à la cathédrale de Rennes

Les fortes pluies de samedi matin sur Rennes ont provoqué des infiltrations dans la sacristie nord de la cathédrale de Rennes. Les pompiers ont dû intervenir, notamment pour évacuer des œuvres d’art menacées par les ruissellements d’eau et assécher les parties de la sacristie nord inondée. Selon les premières constatations, l’eau se serait infiltrée par les toits. Les gouttières n’arrivant plus à évacuer les trombes d’eau. Les pompiers craignent également que des parties en plâtre du plafond puissent être touchées et s’effondrer. Un périmètre de sécurité a été mis en place. En milieu d’après-midi, de nouvelles averses importantes étaient annoncées sur Rennes.

Source : Ouest-France.fr

 

Le clocher de l'église de Pauillac (Gironde) détruit

Les orages ont été très violents dans la nuit de samedi à dimanche, accompagnés de fortes rafales de vent. La Gironde a été particulièrement touchée, notamment Pauillac en Médoc où certaines rafales de vent sont allées jusqu'à 165 km/h.

Le clocher de l'église est tombé dans la nuit, s'écrasant sur une maison. Son occupante, une septuagénaire, a été grièvement blessée. Les pompiers ont mis plus de quatre heures à la sortir des décombres de sa maison qu'il a fallu étayer.

Source : Aquitaine.France3.fr

 

Saône-et-Loire : le clocher d'une église a été foudroyé et menace de s'effondrer

Une trentaine de pompiers de Saône-et-Loire sont intervenus dans la journée du dimanche 28 juillet 2013 sur le clocher de l'église de Bissy-sous-Uxelles, qui a été touché par la foudre. L'édifice, qui est fissuré, pourrait s'écrouler.

Ce sont les récents orages survenus dans la région qui sont à l'origine de ce sinistre. La toiture du clocher a pris feu : les tuiles et les poutres se sont effondrées à l'intérieur du bâtiment. Les pompiers ont commencé à éteindre les flammes à l'aide de 2 fourgons incendie de 3 000 litres chacun et d'un véhicule de grande capacité de 11 000 litres. La pluie qui a commencé à tomber vers 11h dimanche matin a facilité leur tâche.

Les pompiers se sont ensuite concentrés sur les risques d'effondrement. Ils ont opéré à l'intérieur du bâtiment pour tenter de consolider le clocher qui menace de s'effondrer avec la cloche. La cellule de "sauvetage et déblaiement" était sur place, avec 2 échelles aériennes, car le clocher se situe à une quinzaine de mètres de haut. L'intervention s'est poursuivie une bonne partie de l'après-midi. "Un périmètre de sécurité va rester en place, car l'édifice est fissuré et pourrait s'écrouler", a indiqué le colonel Pierre Pieri, directeur-adjoint du SDIS (Service Départemental d'Incendie et de Secours) de Saône-et-Loire. Des experts sont attendus sur place pour décider de l'avenir de la petite église.

Source : Bourgogne.France3.fr

 

L'église de Greuville (Seine-Maritime) dévastée

Conséquence des orages du 27 juillet 2013, l'église de Greuville, près de Dieppe, a particulièrement souffert. Les orages qui ont frappé la Seine-Maritime ont en effet été particulièrement violents dans la région de Dieppe où le vent a soufflé parfois à plus de 120 km/h, emportant terrasses et chapiteaux sur son passage. À une vingtaine de kilomètres de là, l’église de Greuville a été sévèrement touchée et plus particulièrement son clocher.

Source : 76actu.fr