Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Hazebrouck : zoom sur le projet de mosquée, rue de Merville

La communauté musulmane est à l’étroit dans sa petite mosquée située route de Saint-Omer, à Hazebrouck. Elle envisage de bâtir un lieu de culte plus spacieux rue de Merville. Aïssa Harrous, président de l’Association culturelle et éducative d’Hazebrouck, dévoile le projet.

Aïssa Harrous ne souhaitait pas particulièrement évoquer dans la presse le projet de mosquée. « Car ce n’est pas encore fait…, soupire le président de l’Association culturelle et éducative d’Hazebrouck, qui mesure le chemin qu’il reste à parcourir. C’est un parcours du combattant. On a eu du mal à trouver un terrain. »

Grâce aux dons des fidèles, l’association a rassemblé 100 000 € pour l’achat d’un terrain de 4 000 mètres carrés. Caché par les arbres, gagné par les mauvaises herbes, il est situé rue de Merville, à la hauteur du passage à niveau. Si le compromis de vente est signé depuis septembre 2012, Aïssa Harrous doit encore valider le permis de construire et rassembler des fonds pour la construction de la mosquée Rahma, d’une superficie de 300 mètres carrés. Après seulement, le chantier pourrait commencer. Les volontaires pourraient y participer afin de limiter les dépenses.

Une mosquée et… un terrain de foot

Si le projet aboutit, il va changer le quotidien de la communauté musulmane d’Hazebrouck. La cinquantaine de fidèles réguliers se réunit dans une salle privée peu pratique et exiguë. « Elle peut accueillir quarante personnes, on ne peut donc pas recevoir tout le monde lors des rassemblements, regrette celui qui est à la tête de l’association depuis cinq ans. On veut de nouveaux locaux pour se retrouver lors de la prière, apprendre l’arabe et passer du temps ensemble. Ce sera un lieu d’échanges et de discussions. »

L’endroit, reculé par rapport à la rue de Merville, accueillerait deux salles de prière. La première, d’une capacité de cent dix personnes, serait réservée aux hommes. La seconde pourrait accueillir soixante femmes. Le projet prévoit aussi une salle d’enseignement, un bureau, un parking et un accès handicapé.

Originalité : la mosquée pourrait être jouxtée d’un terrain de football. « On y organiserait des tournois qui seraient ouverts à tous », précise Aïssa Harrous, également éducateur sportif. Les actions de l’association ne sont pas que religieuses. « On organise des repas fraternels où on accueille des migrants », donne-t-il en exemple. Son objectif est double : permettre à la communauté musulmane de pratiquer sa religion sereinement tout en s’ouvrant au monde.

Source : lavoixdunord.fr