Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Inauguration du temple bouddhiste de Souffelweyersheim, près de Strasbourg

Des centaines de fidèles ont participé dimanche aux cérémonies rythmant l’inauguration du temple annexe de la pagode de Souffelweyersheim.

Après une nuit de prières, les cierges sacrés se sont éteints hier matin à la pagode de Souffel-weyersheim, marquant la fin du baptême des neuf statues de Bouddha. Purifiées et dévoilées, elles ont rejoint le temple annexe officiellement inauguré à 14 h.

Dimanche 14 juillet matin, des membres de la communauté thaïlandaise étaient arrivés à la pagode les mains chargées d’offrandes. S’ajoutant aux centaines de fidèles déjà présents, ils étaient venus d’Allemagne pour découvrir les neuf statues de Bouddha, restées plus de trois semaines recouvertes de draps blancs. Après avoir été bénis par le « grand vénérable », maître du temple, leurs dons ont été déposés dans les récipients prévus pour la quête des bonzes.

« Chaque fidèle apporte des denrées alimentaires destinées aux moines. Cela équivaut à faire don de soi pour récolter le bonheur, explique Vatsana Luangkhot, chargé de la communication pour la communauté des moines de Watlaosimoungkhoune de Souffelweyersheim. Les bonzes ne peuvent confectionner eux-mêmes leur nourriture selon la règle. Tout comme, une fois midi passé, ils n’ont plus le droit de mâcher. »

Ils étaient une douzaine de bonzes ce dimanche, venus de pays et départements limitrophes, de Suisse ou de Belgique. L’un est arrivé spécialement de Montpellier pour assurer le culte lors de la quête préparant leur unique repas quotidien. Le reste des offrandes est redistribué parmi les fidèles et invités, comme remerciements. Ces derniers se rassemblent alors pour partager le repas communautaire, auquel chacun a contribué. Le rituel des offrandes achevé, l’heure fut venue de clore le premier temps fort de ce week-end : l’installation des neuf statues de Bouddha dans le nouveau temple annexe. Après la veillée de baptême et l’extinction des cierges sacrés à 5h29, elles ont été dévoilées et purifiées juste avant le lever du soleil. « En lavant la cire fixée sur leurs yeux pour les préserver du mal, on leur ouvre le regard sur le monde réel », indique Vatsana Luangkhot. Désormais, chacun pourra venir prier selon son jour de naissance, devant l’une des sept statues représentant les jours de la semaine ou celle réservée aux jours inconnus. « La dernière est consacrée à la prière du mercredi soir ».

Ce week-end de cérémonie s’est terminé par l’inauguration officielle du bâtiment. Présent pour l’occasion, le maire de Souffelweyersheim Pierre Perrin s’est vu attribuer l’honneur de couper le ruban, aux côtés du « grand vénérable ».

Source : dna.fr