Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Inauguration d'une nouvelle mosquée au Havre (Seine-Maritime)

Une nouvelle mosquée, de style arabo-andalou, vient d’être inaugurée sur les hauteurs de la ville du Havre, dans le quartier de la Mare-Rouge, en présence de nombreux représentants du monde politique et religieux.

mosquee-havre.jpg

Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) et recteur de la Grande Mosquée de Paris a salué dans cette réalisation « Un exemple magnifique de l’espérance de dialogue et d’intégration des musulmans », « l’honneur de la démocratie française qui respecte la liberté de croyance » et « un lieu pour la pratique d’un islam de la paix et de la tolérance ».

Il aura fallu dix ans à l’association Mesjed Ennour, maître d’ouvrage, pour réunir les fonds nécessaires à la construction de la mosquée Ennour (lumière en arabe). Selon Madaci Benouioua, président de l’association, ce bâtiment dont le coût total s’élève à 1,5 million d’euros a été financé à 80% grâce à des dons et des collectes sur les marchés, le reste ayant été apporté par les mosquées de France. Résultat : cet édifice de près de 1.300 mètres carrés surmonté d’une verrière et d’un discret minaret, implanté sur un terrain vendu en 2008 par la Ville. Il comporte une salle de prières surmontée d’une mezzanine réservée aux femmes, pouvant accueillir près de 300 personnes, deux salles de classes destinées au soutien scolaire et à l’apprentissage de l’arabe et de l’islam ainsi qu’une librairie. Ouvert depuis août, ce lieu que l’association préfère appeler « centre cultuel et culturel » affiche « déjà complet » selon Madaci Benouioua, avec quelque mille personnes participant aux diverses activités.

Le Havre compte sept salles de prières dans différents quartiers, souvent situées dans des foyers, et trois mosquées, en comptant celle-ci, dans la ville haute. Si chacune est portée par une communauté spécifique (turque, algérienne, marocaine) rattachée à une obédience différente comme la Grande Mosquée de Paris ou l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), la mosquée est « ouverte à tous », insiste l’association Mesjed Ennour. Pour faciliter un peu plus encore la pratique religieuse des musulmans qui seraient 20.000 sur la ville, selon l’association, une nouvelle mosquée sera prochainement construite dans le quartier de Caucriauville par le centre Essalam.

La mosquée Ennour dont la construction n’a pas soulevé de polémique est un « lieu de réunion et de vie qui s’inscrit parfaitement, de par son architecture ouverte sur l’extérieur, dans ce quartier en pleine rénovation », selon le maire UMP Edouard Philippe. Et le maire de rappeler que « la laïcité est le droit de croire et de ne pas croire mais aussi d’exercer son culte ». Pour le représentant de l’évêque du Havre, le vicaire général Didier Roquigny, ce centre est « un espace de rencontres qui sert la paix ». Il a rappelé qu’un premier lieu de culte avait été mis à disposition des musulmans en 1994 par le curé de l’église du Sacré Cœur.

Source : fil-fax, 03/10/13