Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

La future place de l'église Saint-Pierre de Bruges se dessine (Gironde)

Associations et riverains ont pu imaginer le nouveau visage de cette partie du centre-ville. L’aménagement des places de la ville se poursuit et celui de la place de l’église Saint-Pierre et du parc de la Tour de la Salle a fait, à son tour, l’objet d’une concertation. Pour cette place un peu particulière au cœur même de la cité, les associations (le Conseil paroissial et la Mémoire de Bruges) avaient été invitées en même temps que les riverains. Beaucoup ont répondu présents et la salle de la Maison des associations était trop petite pour contenir tout le monde.

« Ce lieu n’a pas été choisi par hasard car il va nous permettre de nous rendre sur place pour voir les propositions qui vont vous être présentées », a déclaré Brigitte Terraza, maire. Elle a ensuite rappelé sa préoccupation de conserver le maintien du stationnement en centre-ville.

 Mise en valeur des patrimoines

Le cadre budgétaire des travaux est de 750 000 euros, avec une participation de la CUB à hauteur de 500 000 euros pour un chantier commençant au début de l’été pour se terminer avant l’hiver. La proposition de réhabilitation présentée par Élodie Luchini, de l’agence Signes Ouest, paysagistes urbanistes à Bordeaux, englobe, outre la place de l’église, le parc de la Tour de la Salle et prévoit des ouvertures sur l’avenue du Général-de-Gaulle. Un projet conçu autour de la mise en valeur des patrimoines permettant la libération d’espaces nouveaux, associant le minéral au végétal. L’aménagement de ralentisseurs sécurisera la zone de circulation déjà limitée à 30 km heure.

Les diapositives présentées par l’agence ont donné un avant-goût de ce projet entrant dans la réflexion globale de l’aménagement du centre-ville. Un projet remportant l’adhésion générale, y compris celle du père Lagüe curé de la paroisse, qui y voit déjà la création de lien social et l’opportunité d’organiser des cérémonies plus importantes. L’aménagement des sens de circulation et les problèmes de parking à certaines heures de la journée ont été largement évoqués et les réponses apportées.

Quant à la nouvelle affectation de la Maison des associations, « rien n’est décidé, pas de destination précise, seule une remise en état de sécurité totale est nécessaire » pour Brigitte Terraza. Cette réunion de concertation s’est terminée sur le site et les riverains ont ainsi pu se faire une idée du nouveau visage de la place.

Source : sudouest.fr