Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Le quartier de l'église de Sussargues restauré (Hérault)

« Une commune c'est bien peu sans ce qu'elle réalise et créer est sa principale raison d'être », c'est par ces mots qu'Alain Barrandon, maire, accueillait les nombreux sussarguois et invités qui s'étaient amassés sur le nouveau parvis de l'église.

Tous voulaient prendre possession de cet espace, cœur de notre commune puisqu'au milieu du XVIIe siècle seule l'église et les seize habitations l'entourant composaient notre village. Il faut dire que ce projet était devenu une nécessité tant les ruelles du vieux village, peu adaptées à la circulation moderne, n'assuraient plus la cohabitation sereine des voitures et des piétons. Le projet municipal consistait donc à « générer un sentiment de sécurité pour les piétons et mettre en alerte les automobilistes ». Il fut rajouté au cahier des charges la mise en valeur de la façade de l'église du XIe siècle, élément essentiel de notre patrimoine.

L'enfouissement des réseaux a, dans un premier temps, libéré les façades et l'espace aérien du fouillis de câbles. Une réponse effective a été apporté au problème du stationnement en desservant au mieux les riverains selon l'espace disponible, des trottoirs rassurent les piétons, un local à poubelles évitent ces verrues sur l'espace public.

La place Michel Ricome a trouvé un nouveau look avec la symbolique surprenante de l'emplacement de l'ancien puits communal redécouvert il y a quelques années.
Le parvis de l'église a été complètement transformé, tous les grands arbres qui cachaient la façade ont été abattus et le Monument aux Morts a été déplacé sur la place du 14 juillet.

Un jardin clos et isolé, agrémenté de jardinières fleuries et de bancs, a été créé en face du presbytère, la Croix de la Mission y a naturellement trouvé sa place, il est seulement à regretter que, fermé par un haut mur de pierres taillées par ailleurs remarquable, la perspective de vue depuis la route est faussée. Le parvis a été décaissé au droit de la façade de l'église, plus accessible et plus visible cette dernière arbore toute sa hauteur et retrouve une certaine noblesse.
De l'avis général le projet est réussi, propre et clair, esthétique et confortable le vieux village est un lieu agréable de vie. Le ravalement de l'église ainsi que le projet touchant la mairie sont les prochains projets annoncés lors du discours « une des tâches principales auquel (s)es successeurs devront s'atteler ».

Source : midilibre.fr