Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Monein (Pyrénées-Atlantiques) : l'église de Saint-Girons, perle gothique

Construite au XVe siècle, l'église de Saint-Girons est le plus important édifice gothique du Béarn. Elle est classée Monument Historique depuis 1913 et présente de nombreux trésors. Découverte.

Commencée en 1464 alors que Gaston IV était seigneur souverain de Béarn, la construction de l'église de Saint-Girons dura cinquante ans. Plus important édifice gothique du Béarn, il est classé Monument Historique en 1913. De dimensions impressionnantes (60 m de long, 16 m de large et un clocher haut de 40 m) et remarquable par ses sculptures, son mobilier et son orgue, le monument présente une charpente en coeur de chêne unique en France, formant un double vaisseau dissymétrique renversé. Un véritable joyau de chêne en forme de carène de bateau renversée, assemblé avec des chevilles en bois.

L'ensemble résulte des plans d'un maître charpentier de la Marine. L'équilibre est parfait, l'esthétique sublime. Il a nécessité l'utilisation d'un millier de chênes et repose sur les murs et les piliers à 14 m du sol. Son faîtage culmine à 32 m. Pas un seul clou ne fut utilisé pour sa construction.

L'église Saint-Girons a recouvré tout son cachet grâce aux titanesques travaux de restauration entrepris voici trente ans. La remise en valeur des murs, des chapelles, de la nef et des voûtes est terminée depuis deux ans. Elle restitue avec soin la source XVIe siècle des ornements fleurdelisés et du décor de briques exécuté à main levée, sans le secours du cordeau.

Des peintures du début du XVIIIe siècle

La réhabilitation redonne fière allure au retable de la chapelle sud arborant La Vierge à l'enfant avec un Bénédictin en prière, un tableau de l'École espagnole daté de 1708. Il ne reste plus rien des offenses des ans sur la chapelle de la Vierge resplendissante dans une atmosphère XIXe ourlée de bleu gris pâle et coiffée d'un ciel d'étoiles dorées.

Dons de maisons nobles de Monein, les chapelles de Badet et Marca n'ont, elles non plus, rien à envier aux autres éléments. Il reste encore des chantiers à réaliser : le retable majeur, la chaire, le lutrin, les chandeliers et les stalles dont le bois masque d'étonnantes peintures.

Enfin, l'orgue restauré il y a une trentaine d'années dans l'esprit du XVIIe siècle, permet de jouer tout le répertoire de l'époque jusqu'aux Romantiques. Cet instrument a été modifié plusieurs fois, et la restauration envisagée a pour but de lui rendre une couleur musicale plus proche du Baroque, tout en conservant les ajouts de qualité de Cavaillé-Coll, ce qui permettra l'interprétation d'un répertoire encore plus large.

Monein, au centre du Béarn, dans les Pyrénées Atlantiques, le "Coeur de Béarn", est une terre de valeurs et de traditions, riche en patrimoine historique, c'est un fait. L'église de Saint-Girons ne déroge pas à la règle. A proximité, de nombreuses balades sont envisageables sur les coteaux, à la découverte du patrimoine rural et au bord du Gave de Pau.

Source : larepubliquedespyrenees.fr