Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Plouézec (Côte-d'Armor) : la chapelle de Paul a retrouvé ses couleurs

La commune a financé la restauration des enduits de la chapelle de Paul qui renvoient désormais la lumière qui baigne l'édifice.

Remplie de lumière qui caresse joliment ses enduits tout neufs, la chapelle de Paul, construite au XVIe siècle, a aujourd'hui belle allure. Mercredi a eu lieu l'inauguration de la restauration de la chapelle.

« Des années qu'on attend »

Philippe Coulau est voisin de la chapelle depuis son enfance, président de l'association des Amis de la chapelle de Paul et adjoint au maire : « Ça fait des années que l'on attend cela. En 1996, la charpente a été reconstruite. Il y a deux ans, la statue de Saint-Nicodème a été restaurée. La restauration du patrimoine communal fait l'objet d'un plan pluriannuel. Il nous a donc fallu attendre ».

La commune seule financeur

Marie-Louise Guézou, l'élue en charge du patrimoine, confirme : « Nous avons fait beaucoup d'efforts sur la chapelle du Petit-Saint-Loup et celle de Saint-Rion, il était temps que nous intervenions à Paul ». Le chantier, mené par Gabriel Fernandez, un entrepreneur de la commune, a coûté 22 500 € HT à la commune qui n'a reçu aucune aide sur le plan financier. En revanche, le Conseil d'architecture urbanisme et environnement (CAUE) a apporté ses conseils pour une restauration dans les règles de l'art : un enduit à la chaux a été réalisé (le soubassement est coloré en rouge conformément aux couleurs connues et le reste des parois porte un enduit clair qui renvoie toute la luminosité qui baigne l'édifice) et les problèmes d'étanchéité ont été réglés.

Comment en profiter ?

L'intérieur de la chapelle de Paul est rénové, son environnement est aménagé et charmant mais bien sûr, les possibilités d'ouvrir les chapelles pour le plaisir des visiteurs repose sur l'engagement des bénévoles. Annick Quéffurus fait partie de ceux-là : elle habite Paul et entretient la chapelle. Philippe Coulau essaiera de se rendre disponible pour la faire visiter et raconter son histoire, qu'il connaît bien, une fois en juillet, une fois en août et pour la journée du patrimoine en septembre.

Source : ouest-france.fr