Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Proupiary. L'abbaye de Bonnefont va rayonner tout l'été (Haute-Garonne)

Dans l’ancienne abbaye cistercienne de Bonnefont, travaux et culture vont de pair depuis que la communauté de communes s’est investie dans la restauration de ce lieu chargé d’histoire, trop longtemps figé et qui devient vivant avec un rayonnement culturel.

Depuis l’an dernier, la collectivité a progressé dans ses travaux en restaurant la porterie pour un montant de 160 000 € financés en totalité par l’État, la région et la Fondation du patrimoine. À sa porte d’entrée, l’abbaye dispose donc d’un accueil touristique digne de ce nom. Le développement culturel de l’abbaye est aussi en train de se construire. Dans cette nouvelle dynamique, l’office de tourisme du canton va proposer cet été une programmation artistique variée et accueillir de très nombreux concerts, expositions ou spectacles.

Le programme de la saison

Pour lancer la saison, dès samedi à 18 h 30 en association avec le centre d’art contemporain de la Chapelle Saint Jacques de Saint-Gaudens aura lieu le vernissage d’une exposition collective d’artistes : «Et moi je vis seule dans cette grande baraque !» qui restera en place tout l’été. Cette soirée inaugurale sera également marquée samedi par la fête de la musique à 21 heures avec un concert en solo de Charlotte Lederlin, violoniste. De nombreux spectacles et concert vont ensuite rythmer tout l’été sur le site qui va afficher une succession de rendez-vous : Jazz avec Pronomade(s) le 5 juillet, un grand rassemblement équestre «Follement cheval» les 6 et 7 juillet, le concert 31 Notes d’été le 2 août, des spectacles musicaux l’ensemble El Aima le 16 août, des Chants archaïques le 25 août, des concerts de musique classique, Edmund Barton le 4 août, Nanna Hansen le 10 août de la musique espagnole le 18 août, Katrine Horn le 31 août et le groupe Hélios Quinquins le 14 septembre. Il y aura même du battage à l’ancienne le 15 septembre pour la journée du patrimoine. Un menu étoffé et plein de promesses qui doit donner de nouveaux arguments touristiques au canton de Saint-Martory.

Source : ladepeche.fr