Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Réfection de l’église de Lecelles (Nord) : les cloches sont à nouveau prêtes à sonner après quelques travaux

On les découvre après avoir emprunté un escalier étroit en pierre, avec juste une corde comme rampe dans la partie la plus haute… Quelques marches d’échelle et les deux cloches apparaissent, toutes propres, remontée de 45 cm pour la plus grosse.

Des artisans campanaires sont en train de terminer un travail commencé en février. La première phase a consisté en un décrassage des cloches, couvertes de fientes de pigeons. Pour éviter que ça ne recommence, les ouvertures vers l’extérieur ont toutes été grillagées.

En juillet, les spécialistes se sont attaqués au gros morceau du chantier : tous les bois sur lesquels était montée la cloche Hubert-Hélène-Victoire, fondue en 1924 et pesant deux tonnes, étaient repris dans la maçonnerie. Avec pour conséquence une poussée d’environ 3 tonnes de part et d’autre lors de chaque battement de la cloche.

Le travail des trois artisans affectés au chantier a été d’installer des joues en ferraille et de remonter l’axe de la cloche de 45 cm. Il n’y a ainsi plus aucune pression sur la maçonnerie et l’édifice est stabilisé.

La petite cloche de 900 kg, baptisée Elisabeth-Denyse lors de sa « naissance » en juillet 1920, n’a pas été touchée car son balancement a peu d’incidence sur le clocher.

Ces transformations ont des répercussions sur le son : « Il y a plus de temps entre les coups, car ça ralentit la fréquence de balancement ». C’est ce que les installateurs appellent « en sonnerie rétrograde ».

Le cas lecellois n’est pas rare : « On a effectivement quelques fois des cloches trop grosses par rapport à la maçonnerie, on procède alors comme ici » expliquait le responsable du chantier lors du dernier jour de travail dans la commune. Des essais ont été faits… Tout sonne bien. Mais il faudra attendre la fin des travaux pour que le système soit vraiment remis en route.

Source : LaVoixduNord.fr