Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Rouen : 8 millions d'euros pour achever les travaux de la chapelle Corneille

8 millions d'euros ont été accordés par les élus régionaux pour achever les travaux de la chapelle du lycée Corneille pour sa transformation en auditorium.

Fondé au XVIe siècle par le cardinal-archevêque de Rouen, Charles de Bourbon, le lycée Corneille de Rouen abrite une chapelle, l'église Saint-Louis, dont la première pierre fut posée en 1614 par la reine Marie de Médicis. Cette église, à nef unique cruciforme de 52 m de long, est une synthèse entre le style gothique finissant et l’architecture classique. Mal entretenue, elle fut sauvée de la démolition par le Conseil municipal en 1895 et classée au titre des Monuments Historiques en 1910. Depuis 1959, des campagnes de restauration se sont succédées, permettant de la rendre au culte et de l'ouvrir à un large public pour des activités culturelles prestigieuses comme le Festival d'octobre de Rouen.

C'est dans cet objectif de la transformer en lieu culturel que les élus régionaux ont, au cours de la Commission Permanente du 8 juillet dernier présidée par Alain Le Vern, accordé 8 millions d'euros pour les travaux de la chapelle du lycée Corneille.

Après la restauration des voûtes hautes et des façades extérieures et intérieures achevée en 2008, la mise en valeur des plaques de marbre rouge et noir en 2010, les travaux intérieurs et extérieurs du monument historique s’achèvent cet été avec la restauration des huit retables. Sous maîtrise d'oeuvre du cabinet d'architectes King Kong, l'édifice doit, à terme, être transformé en auditorium. Après un premier projet retoqué par la Commission nationale des Monuments historiques, la Région a revu sa copie et l'enveloppe de 8 millions d'euros servira notamment à adapter le bâtiment aux exigences contemporaines en matière de confort d'écoute.

L'auditorium pourra accueillir 600 à 700 spectateurs et proposera une programmation avec choeurs et ensembles vocaux, musique baroque et sacrée, musique de chambre, avec des petites et moyennes formations musicales.

Cet espace, dont l'ouverture est prévue pour 2015, sera un vrai plus pour la capitale régionale : l’objectif étant de compléter l’offre proposée par l’Opéra de Rouen Haute-Normandie.

Sources : tendanceouest.com, paris-normandie.fr