Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Toulouse : point sur les quatre projets de mosquée

Face au manque de lieu adapté au culte, quatre projets de mosquées à Toulouse sont en cours...

Où en sont les projets de mosquées à Toulouse ? Pour la communauté musulmane, évaluée à 50 000 personnes, le besoin de lieux de culte dignes de ce nom est criant. Selon Abdelatif Mellouki, porte-parole du Conseil régional du culte musulman, la Ville rose compte neuf sites : un ex-local à vélos à Empalot, des préfabriqués à Bellefontaine, des appartements à la Reynerie, une cave à La Faourette… Hormis le château de Tabar réaménagé et la petite mosquée turque de Bellefontaine, l’état des lieux n’est guère brillant. Quatre projets sont donc en cours.

Empalot

La construction de l’édifice, visible depuis le périphérique, est le projet le plus avancé. Contacté hier, Mohamed Tataï, l’imam, a même avancé pour la première fois une prévision d’ouverture : « février-mars 2014 ». La future Grande mosquée de Toulouse, prévue pour 2 000 fidèles, est en route depuis… 2006, année de pose de la première pierre. Huit ans auront donc été nécessaires. Un délai jugé « normal » par l’imam car les 5,5 millions d'euros viennent des dons des fidèles. Le Koweit et l’Algérie n’ayant apporté que 344 000 €. Ce qui est volontaire. La longue attente est considérée comme le prix de l’indépendance. C’est la même problématique pour tous les projets.

Basso-Cambo

Les baraquements du parking de l’hypermarché de Basso-Cambo font le plein lors de la prière du vendredi avec 2 000 fidèles. La situation dure depuis 2005. Fin 2012, le permis de construire a été accordé pour la construction d’une mosquée au même endroit. Il faut donc déménager provisoirement. « J’attends un accord avec la mairie et la préfecture », avance Mamadou Daffé, l’imam. C’est ce qui conditionne le début des travaux. Quant à la fin du chantier, l’imam préfère ne pas s’avancer mais se dit « optimiste » grâce aux plus de 2 millions d'euros déjà récoltés sur les 4 nécessaires.

Tabar

L’Association musulmane de Toulouse est propriétaire depuis 1987 du château, à la Reynerie. Elle envisage sur un terrain attenant la construction d’une grande mosquée. « Si tout va bien, elle pourrait voir le jour en 2016-2017 », avance Boujama Andoh, le président de l’association. Pour l’heure, il faut attendre la fin de travaux de mise aux normes dans l’ancien château.

La Faourette

Un projet est en cours d’élaboration. Le terrain pressenti pourrait être acheté à Oppidéa, l’aménageur de Toulouse Métropole, avant la fin de l’année.

Source : ladepeche.fr