Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Un concert pour l'église

LUC-SUR-ORBIEU. Assurément les aides financières sont très difficiles à obtenir. "L'Arel" (Association pour la rénovation des églises de Luc), au quotidien, en fait la douloureuse expérience. Toutefois, elle ne cesse de poursuivre sa mission.

Les dirigeants font à nouveau appel à la générosité de tous ceux qui ont à cœur de voir leur église en bon état. Dernière initiative en date, un concert avec la participation bénévole de l'ensemble Trioline, sous la direction de Marie-Claude Canitrot, et l'ensemble de flûtes baroques Cavatine, accompagnés au violon par Jean-Baptiste Sicard et au piano par Nicole Bellissent. En la présence de très peu de Lucquois, une implication largement appréciée à sa juste valeur par les administrateurs de "l'Arel", dont la présidente Marie-Claude de Marcillac s'est faite le porte-parole en préambule de ce concert : "Nous avons le plaisir de vous accueillir et vous remercions de répondre avec spontanéité et amitié a chacune de nos sollicitations…».

Ces deux ensembles musicaux s'étaient déjà investis pour l'église de Luc en décembre 2010. La présidente de rappeler sommairement les nombreux travaux déjà réalisés et qui attestent si besoin est que "les fonds confiés sont bien utilisés". Durant près d'une heure trente, l'ensemble vocal Trioline, une trentaine de choristes répartis en quatre pupitres (soprano, alto, ténor, et basse), a interprété des œuvres classiques : Mozart, Bellini, Saint Saens, Haendel… mais aussi des chants beaucoup plus contemporains tel que "La mer" de Charles Trenet. Un intermède instrumental par le trio de flûtes à bec baroque Cavatine agrémentait avec brio l'entre deux parties du programme. Les dons offerts à l'issue de la séance musicale aideront à financer une partie des travaux de la réfection des deux vitraux de la chapelle Notre-Dame-de-Canos.

Source : lindependant.fr