Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Presse Presse
 

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Une nouvelle vie pour l'église de Chabrac

Quatre ans de travaux ont été nécessaires pour rénover Notre-Dame-de-l'Assomption. Les travaux avoisinent les 500 000 euros. Claude Dagens viendra bénir l'édifice le 22 juin.

Ouf! Un bien petit mot pour résumer les années passées en études, réunions puis en travaux pour aboutir, je dirais enfin, à l'inauguration de notre église." Quelques mots de Pascal Canin lors de l'inauguration il y a quelques jours de l'église Note-Dame-de-l'Assomption. Le premier magistrat de Chabrac a retracé l'historique de quatre ans de travaux pour donner une nouvelle vie à l'édifice. Conseillers régionaux, sénateurs, députés, président du conseil général, représentante de la Fondation du patrimoine, maires du canton, curé de la paroisse, conseillers municipaux, artisans et habitants étaient présents.

La décision de restaurer l'édifice du XIIe siècle de style roman remonte à plusieurs années. Sous la mandature du précédent maire, Jean-Claude Villautreix, les premières études avaient déjà été entamées. Mais devant le coût des travaux, priorité avait été donnée à l'agrandissement de la mairie. Puis se sont enchaînés achats de bâtiments ou constructions neuves pour faire du locatif et donner de la trésorerie à la municipalité, aménagement de carrefour, construction d'un atelier pour l'employé communal, rachat du bâtiment du garage pour installer un nouveau professionnel, etc. Jusqu'à ce qu'en 2007 le conseil municipal ne décide d'entreprendre les travaux. Après le temps des consultations d'architectes et d'entreprises, la restauration a pu débuter avec le soutien de l'association des Amis de l'église de Chabrac.

Un travail collectif

Le coût total des travaux - y compris l'accès pour personnes à mobilité réduite et l'achat de bancs - se chiffre à 452 877 € hors taxes. Des subventions ont été obtenues de la direction régionale des Affaires culturelles, de la Région, du conseil général, de la Fondation du patrimoine, sans oublier les dons et une enveloppe du ministère de l'Intérieur, le tout pour un montant d'environ 317 896 €. Le solde est financé sur les fonds propres de la commune qui a également participé à l'éclairage de la façade à hauteur de 3 000 € - le reste étant pris en charge par le syndicat de l'électricité de la Charente - et 6 200 € pour des travaux complémentaires, porte de la sacristie et aménagement autour de l'église.

Les élus ont tous souligné que cette restauration avait été rassembleuse et invité la population à faire perdurer cet esprit de travail collectif né dans une église devenue éclatante, sobre et chaleureuse après avoir été altérée par le temps.

Claude Dagens, évêque d'Angoulême, viendra bénir l'église le samedi 22 juin à 16h. Cette bénédiction sera suivie d'une messe.

Source : charentelibre.fr