Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

LA CHAPELLE SAINT-MARTIN DE SABLE-SUR-SARTHE EN JUILLET 2017

26 juin 2017

Triste fin de vie pour la chapelle Saint-Martin qui vit ses dernières heures.
Sa destruction est programmée la semaine du 26 juin au 30 juin.
- actualisation 27/07/2017 : la chapelle a bien été détruite -

LA CHAPELLE SAINT-MARTIN DE SABLE-SUR-SARTHE EN JUILLET 2017

Chapelle Saint-Martin à Sablé-sur-sarthe (photo Fdesouche)

Dans l'indifférence générale, la chapelle Saint-Martin, sise rue Alain de Rougé vit ses dernières heures, pour faire place à un parking...

Cet édifice construit en 1880, qui ne sert plus au culte depuis une quarantaine d'années, jamais entretenu par la mairie, a été désaffecté en 2015 avec l'accord de l'évêque et du préfet.

Un conflit avec un voisin qui refusait que les engins de démolition passent sur son terrain a retardé le projet de presque 2 ans. Finalement, la mairie a décidé que la démolition serait réalisée depuis la rue qui sera fermée à la circulation pendant le temps de la démolition.

Après avoir contacté la mairie, on apprend que quelques pierres vont être réutilisées pour crer un mur d'entrée, ainsi que quelques morceaux de marbres.

A la place de cet édifice, un parking de 15 places va être réalisé d'ici la fin de l'été, ce qui "désengorgera la saturation du stationnement" de cette partie de la rue dans laquelle se trouve une école, aux dires de la  mairie.

On ne peut que regretter une fois de plus que ce soit le manque d'entretien pendant  de nombreuses années qui entraîne la dangerosité de l'édifice accusé d'être mal construit et dont la démolition semble devenir d'un seul coup la seule solution. La volonté politique, ainsi que la mobilisation des citoyens sont les seuls remparts à ce genre de mésaventure.

De plus, le XIXe siècle fait encore une fois la preuve qu'il est encore mal-aimé sur le plan patrimonial et qu'on s'en débarasse sans aucun état d'âme (voir la démolition de l'église St Jacques d'Abbeville en 2013 et tant d'autres). Si chaque époque avait fait table rase de la précédente, nous n'aurions plus beaucoup d'églises romanes, gothiques, renaissance, baroque ou classiques à admirer...

Article Ouest-France 18 juillet

Voir la fiche inventaire de l'OPR

(c) photo Fdesouche

<< Go back to list