Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

LE BILAN 2017 DE L'OPR

18 décembre 2017

Grâce à une veille informatique réalisée chaque mois, ce sont près de 600 informations qui ont été collectées cette année. Les différentes rubriques sont consultables sur notre site.
En voici une synthèse avec un bilan contrasté.

LE BILAN 2017 DE L'OPR

Nouvel orgue dans l'église Saint-Nicolas du Pouliguen.@Christian Corhs

À travers le recensement de centaines d'informations récoltées dans la presse et par nos correspondants locaux, nous pouvons faire le bilan de cette année 2017.

Nous tenons à préciser que malgré notre travail de veille très rigoureux, certaines informations ont pu nous échapper.

Notre inventaire, toujours en cours, fait état à ce jour de plus de 71 200 édifices, tous cultes confondus. Pour le culte catholique, en plus des 42 258 églises et chapelles paroissiales recensées par la Conférence des Evêques de France, nous ajoutons toutes les chapelles d'hôpitaux, de prison, d'établissements scolaires, de congrégations, les chapelles privées et les oratoires...

 

Les bonnes nouvelles

 

Les communes, principales propriétaires (pour 40 307 églises), restent dans une immense majorité très attachées à leur patrimoine religieux et font des efforts inestimables pour le préserver.

Les diocèses, propriétaires des églises et chapelles paroissiales construits après 1905, soit 1951 édifices, entretiennent également leur patrimoine de leur mieux.

De plus, une vingtaine de cathédrales (propriétés de l'État) ont connu des travaux de plus ou moins grande ampleur ( Rouen, Le Mans, Saint-Brieuc, Saint-Omer, Saint-Flour, Angers, Sens, Bourges, Nevers, Narbonne, Nanterre, Strasbourg, Chartres, Poitiers, Evreux, Cahors, Toulouse, Tulle, Pointe-à-Pitre, Arras)

Les temples, synagogues et mosquées, propriétés d'associations cultuelles, font aussi l'objet de restaurations, dans la mesure des moyens financiers à disposition.

 

Les restaurations

Nous avons recensé plus de 400 projets fermes ou réalisations de travaux de restauration.

  • Le clos et le couvert représentent les travaux les plus importants:

- Des dizaines de toitures ont été refaites;

- De nombreux clochers ont été sauvés (ex: église Saint-Pierre à Salles, 81 ; église de la Nativité-de-Notre-Dame à Larouillies, 59) et des cloches vont à nouveau sonner (ex: église Saint-Martin-et-Saint-Sébastien à Angiens, 76)

- Des façades ont retrouvé leur beauté (ex: basilique Notre-Dame-d'Espérance à Mézières, 08)

- Des parvis ont été refaits.

- Par ailleurs des vitraux ont été réparés (ex: basilique Notre-Dame à Evron,53; église Saint-Martin à Romilly-sur-Seine, 10).

  • À l'intérieur des édifices, les restaurations sont variées:

- Des orgues ont été restaurés (ex: église Saint-Jean à Joigny, 89),

- Des peintures et  tableaux ont retrouvé leurs couleurs d'origine (ex: église    Notre-Dame-de-l'Assomption au Mèle-sur-Sarhe, 61), des statues ont été restaurées,

- Des plafonds ont retrouvé leur éclat (ex: synagogue de Carpentras, 84)

- De nombreux travaux d'électricité ont permis d'éviter le pire (incendies)

  • Des découvertes ont eu lieu ( ex: décor peint à l'église Saint-Pierre à Rétiers, 35)

église Saint-Pierre à Rétiers (image La Tribune de l'art)

  • Notons enfin la restauration de 51 synagogues, travaux engagés après incendie, en grande majorité criminel (voir ci-dessous).

Toutes ces restaurations sont le fruit d'une volonté forte de préserver le patrimoine religieux, de le mettre à nouveau en valeur pour pouvoir le transmettre aux générations futures. De plus, ces travaux permettent à des centaines d'artisans de travailler et de montrer leur savoir-faire.

 

Les constructions

Les constructions, reconstructions ou agrandissements sont moins nombreux, de l'ordre d'une cinquantaine, tous cultes confondus dont:

  • Édifices catholiques :
    • L'église de l'Anastasis à Saint-Jacques-de-Lalande, 35; l'église Saint-Pierre à Gesté, 49; l'église Saint-Joseph à Montigny-les-Cormeilles, 95; l'église Saint-Rémi à Aulnay, 10; l'église Notre-Dame-des-Anges à Clichy-sous-bois, 93; l'église Notre-Dame-du-Lac à Bordeaux, 33 ;
    • Le couvent de la Fraternité à Chéméré-le-Roi, 53; la chapelle Saint-Martin à Tours, 37; la chapelle Notre-Dame à Bailley-en-France, 95; la chapelle Saint-Antoine à Watten, 59 ;
    • Le temple de Chartres, 28 ; l'église évangélique de Béthune, 62; le temple Mormon au Chesnay, 78; le temple adventiste de Vannes, 56; le temple boudhiste chinois à la Réunion, la pagode à Evry, 91 ;

église de l'Anastasis à Saint-Jacques-de-Lalande (image France 3 Régions)

  • 19 mosquées sont en cours de construction, agrandies ou inaugurées: à Angers, 49;  Beauvais, 60; Argentan, 61; Colombes, 92;  Gonesse, 95; Saint-Maixent, 33; Perpignan, 66; Brétigny-sur-Orge, 91; Tours, 37; Vannes, 56;  Nice, 06;  Roubaix, 59;  Fosses, 95; Amiens, 80; Saint-Étienne, 42; Troyes, 10;  Strasbourg, 67; Rouen, 76; Saint-Chamond, 42;
  • Deux synagogues à Chalons-en-Champagne, 51 et à Perpignan, 66.

Ces constructions prouvent que le besoin de se rassembler pour célébrer le culte est encore présent en France, notamment dans les nouveaux quartiers dépourvus d'édifices religieux. 

 

Les idées écologiques innovantes

Certaines églises s'engagent à leur tour pour la planète et adoptent un mode de fonctionnement écologique en recevant des panneaux photovoltaïques sur leur toitures. C'est le cas de l'église Saint-Martin à Wavrin, 59, et le cas de l'église Saint-Ferréol et Saint-Ferjeux à Avricourt, 57. Peut-être feront-elles des émules dans les prochaines années.

 

 

Les mauvaises nouvelles

 

Les mauvaises nouvelles sont, certes, moins nombreuses que les bonnes mais elles révèlent parfois un désintéret pour le patrimoine religieux, voire un mépris certain.

Les actes de vols et de vandalisme en recrudescence

Nous dénombrons plus de 70 actes de vols et de vandalisme cette année, avec un "pic" au mois de novembre (18 cas recensés). Ce sont pour la grande majorité des vols d'objets liturgiques (ciboires, calices etc.), (ex église Saint-Julien de Mirabel-les-Baronnies, 26), mais également des éléments de décors architecturaux. Nous déplorons les nombreuses profanations perpétrées (ex mosquée de l'Ile-Rousse, 20) ainsi que les incendies volontaires (ex l'église de Quizac, à Brest, 29).

Les fermetures d'édifice

Les fermetures sont de deux types:

  • Pour les églises, il s'agit en général de fermetures par arrêté municipal de mise en péril (ex l'église Notre-Dame à Tourny, 27). Après l'arrêté, l'église est soit restaurée soit abandonnée... avant destruction. Des centaines d'églises sont ainsi fermées et, parfois, pendant plus de 50 ans...

Notre-Dame de Tourny (image Fondation du Patrimoine)

  • Pour les mosquées, il s'agit de dix fermetures par arrêté préfectoral pour cause de radicalisation, (ex à Aix ,13; à Torcy, 77; à Montfermeil, 93; à Satrouville, 92; à Sète,34...).

Les destructions

Les destructions d'édifices religieux restent rares, nous en avons recensé cinq (ex: la chapelle de la Capelette à Marseille, 13 ; l'église du Bon Pasteur au Chambon-Feugerolles, 42 ; la chapelle Saint-Martin à Sablé-sur-Sarthe,72, pour faire place à un parking...).

Sablé-sur-Sarthe (image Le Pèlerin)

Le sort de l'église Notre-Dame à Asnan, 58, reste très préoccupant, malgré une pétition rassemblant plus de 11000 signatures et le travail de l'association Phares de France qui propose une solution de reprise.

 

Les transformations d'édifices

Une vingtaine d'édifices ont été transformés, ce sont le plus souvent des chapelles de couvents ou des couvents entiers, dont les congrégations se défont, faute de moyens.

  • Certains changent complètement de fonction: ex le couvent des Jacobins de Rennes (35) qui devient un centre de Congrés ou un temple à Montpellier (34) transformé en salle de conférence ou encore l'abbatiale du couvent des minimes à Montlebon (25) transformée en mairie.
  • D'autres changent de culte (ex la synagogue de Clouange (57) est devenue une église évangélique ou la chapelle Saint-Nicolas à Auvers-sur-Oise, 95 passe aux orthodoxes).

Nous n'avons constaté aucune église transformée en mosquée.

 

Les édifices à vendre ou vendus

Environ 40 édifices cultuels sont à vendre sur des sites grand public ou sur ceux d'agences spécialisées (ex: le temple de Dinan, 22 ; l'église Saint-Libert à Tours, 37; la chapelle du Grand Séminaire de Quimper, 29).

 

Conclusion

Les restaurations, nombreuses, illustrent l'intérêt suscité par le patrimoine religieux auprès des autorités comme des habitants. Sa préservation est toujours au centre des préoccupations. C'est par centaines de milliers d'euros que se chiffrent les travaux, ce qui a un impact économique fort au niveau des territoires notamment pour les artisans qui travaillent à la valorisation de ce patrimoine. Malheureusement nous les trouvons toujours insuffisantes au vu de l'ampleur de la tâche.

La volonté politique reste souvent l'élément déterminant: en région Île-de-France, le prochain budget pour le patrimoine est revu à la hausse, ce qui bénéficiera notamment aux petites églises rurales.

Cependant, on constate toutes les semaines des cas d'édifices en  souffrance ou en danger, dont les propriétaires n'ont pas les moyens d'entreprendre les travaux nécessaires. On ne peut qu'insister sur l'entretien régulier qui évite des coûts plus importants lorsque rien n'est fait pendant des années.

Saluons également l'immense travail effectué par les centaines d'associations et de bénévoles qui œuvrent localement à la mise en valeur de leurs édifices cultuels.

La piste de réflexion de faire payer les entrées des grandes cathédrales aura au moins eu le mérite de faire prendre conscience que ce patrimoine doit être entretenu et sauvegardé et que l'imagination pour trouver de nouvelles ressources ne peut être systématiquement décriée. L'idée d'un loto pour les journées du patrimoine sera mis en place en 2018.

N'oublions pas que les édifices cultuels sont des lieux de rassemblement pour les moments forts de la vie de chacun. Les obsèques de Johnny Hallyday à la Madeleine en sont une belle démonstration.

 

Bernadette Saint Georges Chaumet

18/12/17

synthèse du bilan 2017

détail du bilan 2017

 

<< Go back to list