Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

subscribe to the newsletter subscribe to the newsletter

 
Document Actions

Église de la Sainte Trinité

Décidée en 1860 dans le cadre de la modernisation de Paris initiée par l’Empereur Napoléon III, la construction de l’Eglise débute en 1861 et s’achèvent en 1867. Théodore Ballu, à l’origine de la Basilique Sainte-Clothilde, en est l’architecte. Elevée dans un quartier en pleine mutation et conçue comme étant son carrefour, l’église Sainte-Trinité répond à un style très éclectique. En effet, Théodore Ballu s’inspire aussi bien de la Renaissance italienne que du style gothique. Cependant, il utilise des techniques résolument modernes, puisqu’il intègre, de manière visible, des éléments métalliques dans toute sa structure.
Imaginé par Alphand, un petit square orne la devanture de l’église tandis que son clocher, haut de 65 mètres, est semblable à un beffroi. Les symboles de la Trinité – du chiffre trois - et des vertus cardinales sont hautement représentés. Mais ceux-ci conditionnent avant tout l’architecture et l’agencement de l’église. De nombreuses œuvres d’artistes renommés y sont présentées ; dont celles d’Elie Delaunay, Félix Barrias, Paul Dubois, Félix Jobbé-Duval…
L’église de la Trinité est un monument fondamental de l’architecture religieuse du Second Empire.

Photos de Pascal Rebillat